Régularisation des avoirs à l’étranger : la fin d’une époque

La Chambre est heureuse d’ouvrir sa rubrique « Analyse » à un article aimablement fourni par Jacques-Henry de Bourmont, avocat associé, Roch Baeza, avocat, LPA-CGR avocats, bureau de Paris (Lefèvre Pelletier Associés) - membre de la CCI France Japon.

Analyse  | 

Sous l’acronyme STDR se cache un des services les plus actifs du ministère des Finances de ces dernières années : le Service de traitement des déclarations rectificatives, l’appellation euphémisante de la cellule de régularisation des avoirs détenus à l’étranger cachés au fisc français. Depuis juin 2013, près de 50 000 demandes ont été déposées (dont la moitié n’a pas encore fait l’objet de transaction), 32 milliards d’euros d’actifs ont été dévoilés, et 7,8 milliards d’euros sont rentrés dans les caisses de l’Etat : c’est dire à quel point le STDR a été efficace, conciliant mais rigoureux dans le traitement des dossiers, favorisant l’afflux des contribuables repentants.

Malgré le succès du dispositif, la fin annoncée le 14 septembre de cette cellule par le ministre de l’Action et des Comptes Publics Gérard Darmanin n’est pas une surprise pour les praticiens : l’entrée en vigueur des accords d’échanges automatiques d’informations entre Etats et leur activation au 30 septembre, mais également la censure par le Conseil constitutionnel des amendes proportionnelles— et la perte des rentrées fiscales correspondantes — ont poussé l’Etat à mettre fin à ce régime de mise en conformité, régime ayant perdu pour le Trésor ses principaux attraits…

Jusqu’au 31 décembre 2017, il est encore possible pour les retardataires de saisir le STDR et de bénéficier des conditions favorables de la circulaire de 2013. Passée cette date, l’incitation à la régularisation se transformera en répression. Nul doute que Bercy mettra à profit les informations recueillies dans le cadre de l’échange automatique, et lancera ses troupes débusquer les évadés fiscaux qui se croyaient à l’abri. Sociétés, trust, fondations : avec la fin du secret bancaire, les montages seront de bien faibles remparts.

Pénalisation du droit fiscal. En ces temps de pénalisation du droit fiscal, la menace est réelle pour ceux qui persisteraient à refuser cette dernière offre de régularisation : outre l’augmentation significative des effectifs des pôles de contrôle cette année, il faudra s’attendre à une transmission importante d’affaires au Parquet, et la criminalisation croissante des fraudeurs dans les années à venir. Fraude fiscale, recel, blanchiment et complicité de fraude fiscale : l’arsenal répressif et les pouvoirs d’investigation de l’administration sont désormais dissuasifs.

Dans ce contexte, nous ne pouvons qu’encourager les contribuables à venir régulariser leur situation sans attendre devant le STDR, d’autant plus que les conséquences fiscales d’une régularisation n’ont jamais été aussi favorables, les nombreux recours devant le Conseil constitutionnel ayant porté leurs fruits : possibilité de combattre la majoration de 25 % de l’article 123 bis du Code général des impôts, invalidation de l’amende proportionnelle pour défaut de déclaration de trust, et surtout plafonnement de l’amende pour non-déclaration de compte bancaire à 1 500 euros par année…

Avis aux récalcitrants : dernier rappel avant fermeture définitive !

France Japon Eco

France Japon Eco

Membres bienfaiteurs

    • A. RAYMOND JAPAN CO., LTD
    • AGS
    • AIR FRANCE
    • AIR LIQUIDE JAPAN LTD
    • AKEBONO BRAKE INDUSTRY CO., LTD
    • ANDAZ
    • AXA JAPAN HOLDING CO., LTD
    • BACCARAT PACIFIC KK
    • BARON PHILIPPE DE ROTHSCHILD
    • BLUEBELL JAPAN LTD
    • BNP PARIBAS
    • BOLLORE LOGISTICS JAPAN K.K.
    • CHANEL KK
    • CLARINS KK
    • CLUB MED K.K.
    • CREDIT AGRICOLE CORPORATE AND INVESTMENT BANK
    • DAIMARU MATSUZAKAYA DEPARTMENT STORES
    • DAIWA HOUSE
    • DANONE JAPAN CO., LTD
    • DATAWORDS JAPAN KK
    • DELOITTE TOUCHE TOHMATSU
    • DIGITAL SURF
    • EDENRED
    • ERNST & YOUNG
    • FAST RETAILING
    • FAURECIA JAPAN KK
    • FRENCH FANDB
    • GARDE
    • GODIVA
    • GRAM3
    • GRAND HYATT TOKYO
    • GROUPE SEB JAPAN CO., LTD
    • GURUNAVI
    • HACHETTE COLLECTIONS JAPAN KK
    • HAYS
    • HERMÈS JAPON CO., LTD
    • HYATT REGENCY TOKYO
    • ICHIKOH INDUSTRIES
    • JK HOLDINGS
    • KERING
    • KPMG
    • L'OREAL
    • LAGARDERE ACTIVE ENTERPRISES
    • LEFEVRE PELLETIER & ASSOCIES
    • LONGCHAMP
    • LVMH MOËT HENNESSY-LOUIS VUITTON
    • MARUYASU INDUSTRIES
    • MAZARS JAPAN KK
    • MIKADO KYOWA SEED
    • MITSUI FUDOSAN
    • NATIXIS TOKYO BRANCH
    • NESPRESSO
    • NIHON MICHELIN TIRE CO., LTD.
    • NIKON-ESSILOR CO., LTD
    • NISSAN MOTOR CO., LTD
    • NTN CORPORATION
    • ORANGE JAPAN
    • OTSUKA CHEMICAL CO., LTD
    • PARK HYATT TOKYO
    • PERNOD RICARD JAPAN KK
    • PEUGEOT CITROËN JAPON CO., LTD
    • PIERRE FABRE
    • PRIOR CORPORATION
    • PURATOS
    • PWC
    • RELANSA, INC.
    • RENAULT
    • RICHEMONT JAPAN LIMITED
    • ROQUETTE JAPAN KK
    • S.T. DUPONT
    • SAINT-GOBAIN (GROUP)
    • SANOFI
    • SIA PARTNERS
    • SMBC
    • SOCIÉTÉ GÉNÉRALE
    • SOLVAY JAPAN
    • SWAROVSKI JAPAN
    • SYSMEX BIOMERIEUX CO., LTD.
    • TASAKI
    • THALES JAPAN KK
    • TMI ASSOCIATES
    • TOTAL TRADING INTERNATIONAL SA., TOKYO BRANCH
    • TOYOTA BOSHOKU CORPORATION
    • TOYOTA TSUSHO
    • VALEO JAPAN CO., LTD
    • VALRHONA
    • VEOLIA WATER JAPAN KK
    • WENDEL JAPAN KK

Map

Bureaux à Tokyo
Iida bldg 2F, 5-5 Rokubancho,
Chiyoda-ku, Tokyo 102-0085
〒102-0085 東京都千代田区
六番町5−5 飯田ビル
Tel : 81-3-3288-9621 | Fax : 81-3-3288-9558
(voir le plan détaillé)

Antenne à Osaka
c/o Bolloré Logistics Japan K.K.,
Place Dojima 9F.,
1-4-19, Dojimahama, Kita-ku, Osaka 530-0004
〒530-0004 大阪市北区堂島浜
1-4-19 マニュライフプレイス堂島9階
ボロレ・ロジスティクス
ジャパン株式会社内
Tél. : 81-6-4795-5126 Fax : 81-6-4795-5032
(voir le plan détaillé)

Nous contacter?
Formulaire de contact

© 2017 CCI FRANCE JAPON