COVID-19

Aide aux petites et moyennes entreprises souffrant d'une baisse d’activité liée au coronavirus

Aide aux petites et moyennes entreprises souffrant d'une baisse d’activité liée au cornavirus

Source : NHK Japon, information récoltée et traduite par @InfoLocalesJapon
Le contenu des articles est amené à changer régulièrement. En cas d'erreurs ou de demande de modifications, n'hésitez pas à nous consulter.

Nouvelles Aides financières aux entreprises

  • La 商工中金, une institution financière affiliée au gouvernement, a mis en place des bureaux de consultation de gestion spéciaux dans ses 99 succursales au Japon afin de fournir un financement temporaire aux petites et moyennes entreprises qui ont des difficultés de financement en raison de la baisse des ventes. La banque prête à des taux d'intérêt plus bas que d'habitude.
  • La Japan Finance Corporation 日本政策金融公庫 et la Okinawa Development Finance Corporation 沖縄振興開発金融公庫 ont également des comptoirs de consultation dans leurs succursales. La Japan Finance Corporation accorde des prêts à long terme pouvant atteindre 48 millions de yens pour les petites entreprises et 720 millions de yens pour les PME. En plus de cette facilité de prêt, JBIC finance un fonds de roulement pouvant aller jusqu'à 10 millions de yens pour les auberges et les restaurants. Cela signifie que les membres de l'Association Santé et Hygiène bénéficient de tarifs inférieurs à la normale.
  • En outre, Resona Bank et Bank of Yokohama ont mis en place des bureaux de consultation de la gestion dans les succursales de chaque région, les invitant à contacter leur magasin le plus proche.
  • Les 信用保証協会 de chaque région aideront les PME à obtenir des prêts auprès des institutions financières. Elles garantissent 80% de la dette si les ventes ont diminué de plus de 5% par rapport à la même période de l'année précédente, et 100% de la dette si les ventes ont diminué de plus de 20% via l'implémentation de la "Garantie du filet de sécurité", セーフティネット保証 safety net hoshô.
  • Les entreprises peuvent bénéficier de deux autres types de subvention : 補助金 hojokin et 助成金 joseikin. Leur but est de permettre aux PME de s'équiper et d'élargir leur réseau de distribution.
    - Les «subventions à la fabrication» se disent ものづくり補助金 monozukuri joseikin,
    - les «subventions de durabilité» se disent 持続化補助金 jizoku hojokin
    - les «subventions à l'introduction des technologies de l'information» se disent IT導入補助金 IT dônyû hojokin. Elles sont distribuées en priorité aux PME qui sont affectées par le réseau d'approvisionnement de pièces, dites chaînes d'approvisionnement.
  • Pour les industries du tourisme, une subvention d'aide pour permettre aux employés de se reposer sera versée en fonction de la baisse des ventes : 雇用調整助成金 koyô chôsetsu joseikin. Cela concerne les établissements qui enregistrent une baisse d'au moins 10% de leurs revenus touristiques pendant le mois passé.
  • Les institutions financières dépendant du gouvernement ont créé un comité de crise pour créer de nouvelles mesures et apporter une aide au financement des PME. En plus des mesures énoncées ci-dessous, le comité prévoit de créer un système d'aide aux entreprises du tourisme et de manufacture, de façon à ce qu'elles puissent avoir des flux de trésorerie.
     
  • Le gouvernement allouera jusqu'à hauteur de 1 million de yens (maximum) par entreprise à toute PME qui passe au télétravail.
     
  • Les entreprises qui risquent d'avoir à se détacher d'une partie de leur personnel peuvent bénéficier du 雇用調整助成金 pour maintenir ces emplois. Toutes les entreprises peuvent maintenant en bénéficier, et cela concerne aussi bien les employés à plein temps que ceux à temps partiel (et les baitos). Cette aide est fournie rétroactivement à partir de janvier.
     
  • Les PME peuvent demander une aide de support de leur trésorerie. Plus précisément, elles peuvent emprunter à taux zéro et sans garant pour continuer à se tenir à flot. Cela concerne aussi les freelancers. Les petites entreprises qui ont besoin d'une aide pour améliorer leur façon de travailler peuvent aussi bénéficier d'une aide à taux réduit, et garanti à 100% par le 信用保証協会 de leur région.

Prêts bancaires

16 mars

La Japan Bank Association a demandé aux banques de répondre de manière flexible pour soutenir les entreprises en difficulté. Cela signifie que les principales banques et les banques régionales ont pour consignes de rester plus souple concernant les retards de remboursements.
Dans la situation présente, les grandes banques prêteuses et les banques régionales sont tenues de ne pas demander inutilement de nombreux documents lors du financement, et de modifier les conditions de prêt pour donner un délai de grâce du remboursement par les entreprises qui ont déjà obtenu un financement.
Un nouveau numéro d'appel est disponible de répondre aux préoccupation des entreprises concernant les prêts et remboursements.
Tel : 050-3385-6091 - De 9:00 à 12:00 et de 13:00 à 17:00

13 mars

Les prêts seront offerts à partir du 17 mars. Le montant total des prêts couverts par les intérêts est de 100 millions de yens pour les PME, et 30 millions de yens pour les petites entreprises.
Entreprises de toutes tailles, y compris travailleurs indépendants. Numéros d'appel et centres de consultation pour demander un prêt : 

La Japan Finance Corporation 日本政策金融公庫 accepte les consultations téléphoniques les week-ends et jours fériés jusqu'à la fin de ce mois.
- pour les petites entreprises 0120-112-476
- pour les petites et moyennes entreprises 0120-327-790
- pour l'agriculture, foresterie et pêche 0120-926-478
- Ouvert de 9 h à 17 h.

D'autre part, les associations de garantie de crédit de chaque région accompagnent les PME dans la levée de fonds depuis le 13.

10 mars

  • Le gouvernement japonais va débloquer 1,6 billions de yens pour renforcer le soutien financier aux PME et entrepreneures individuels. Japan Finance Corporation offrira des prêts à 0% pendant 3 ans pour les entreprises dont les ventes ont diminué de plus de 5%.
  • Les entreprises dans des conditions plus sévères (baisse des ventes de 15 à 20% pourront emprunter à auteur du montant des intérêts et sans garantie. Les associations de garantie de crédit devraient également garantir 100% des emprunts aux PME. Pour les grandes entreprises, la JBIC et la Banque de développement du Japon soutiennent le financement des affaires à l'étranger et appliquent un système de financement spécial appelé «financement de réponse à la crise» pour fournir un fonds de roulement immédiat.

6 mars

  • Le Vice-Premier ministre et ministre des Finances Aso a annoncé le 6 mars que de nouvelles mesures financières vont être débloquées pour les entreprises.

Parmi elles :
- possibilité de renégociation des modalités de prêt bancaire. Principalement, baisse des taux d'intérêt, ou élongation de la durée du prêt en échange d'une réduction des montants à rembourser.
- instauration de mesures de contrôle et audit.
- envoi de responsables du ministère des finances dans les entreprises afin de connaître leurs besoin en refinancement.
- prêts via le safety net des banques.
- instauration de centres de consultation financière.
- des aides sont également prévues pour les personnes qui travaillent en freelance.

Toutes les banques seront informées et devront aider leurs clients.

Mesures pour faciliter la gestion de trésorerie des entreprises

Cet article explique les mesures prises pour permettre une gestion de la trésorerie pour les entreprises en difficulté suite au nouveau coronavirus.

  • Système de prêt sans intérêt

Le second plan d'intervention d'urgence débloque de nouveau un budget de 500 milliards de yens pour mettre en place un système de prêt spécial sans intérêt et non garanti.

1 - Les PME et les professions indépendantes (y compris les personnes qui travaillent en freelance etc.), dont les ventes ont baissé de plus de 5% peuvent maintenant un prêt gratuit pour les trois prochaines années. La durée du prêt peut être plus longue et dans ce cas, le taux sur le reste de la durée baisse de 0.9%.

2 - Si la gestion des entreprises devient difficile parce que les ventes diminuent entre 15 et 20%, celles-ci pourront emprunter à taux d'intérêt nul sans avoir besoin de garant.

3- Montant maximum du prêt
- PME : 100 millions de yens.
- entreprises de petite taille et professions individuelles : 30 millions de yens.

Les entreprises qui ont déjà emprunté durant le premier lot de mesures peuvent aussi emprunter de nouveau. Le nouveau lot de mesure devrait permettre d'alléger les dettes de manière rétroactive en date du 29 janvier.

(se renseigner à la 日本政策金融公庫)

  • Mise en place de "garanties liées à la crise" 危機関連保証

Les associations de garantie de crédit de chaque région élargiront également le système garantissant la trésorerie des PME.

Le premier lot de contre-mesures contenait
- Une «safety net de type 4» qui garantit, aux entreprises, 100% des emprunts exceptionnels d'au plus 280 millions de yens, si leurs ventes, etc. ont diminué de 20% ou plus.
- Lorsque la baisse des ventes etc. ont diminué de plus de 5%, un «safety net de type 5» garantit 80% de la dette.

Avec le deuxième lot de mesures, les PME ont la possibilité d'emprunter à nouveau avec une nouvelle garantie de 100% si la baisse de leurs revenus dépasse 15%. Cette mesure s'applique sans distinction de location géographique ou de type de travail.

(se renseigner dans chaque 信用保証協会)

  • Application du "financement en situation de crise" 危機対応融資

Les entreprises de taille moyenne à importante peuvent bénéficier du régime spécial de 危機対応融資, qui permet de limiter la portée économique des conséquences d'une propagation du nouveau coronavirus.
Les 日本政策投資銀行 (Banque de développement du Japon) et 商工中金 (Banque de commerce et d'industrie) financeront le fonds de roulement immédiat, grâce à la contribution du gouvernement. Un budget total a été alloué pour ce financement, mais son allocation n'est pas plafonnée pour chaque financement.
Ce mode de financement est mis en place lorsque le pays est dans une situation de crise qui ne permet pas aux banques privées de financer la trésorerie des entreprises.

  • Aide à la préservation de l'offre chaînes d'approvisionnement ou des entreprises japonaises à l'étranger

La Banque de coopération internationale a mis en place une facilité de prêt de 250 milliards de yens pour une demande de fonds pouvant aller jusqu'à 500 milliards de yens afin de soutenir les activités des entreprises japonaises à l'étranger et le réseau d'approvisionnement de pièces détachées (chaîne d'approvisionnement).

Les nouvelles mesures multiplient l'aide du premier lot de mesures par trois.

Aides aux freelancers, chômeurs et personnes avec des revenus faibles

Les personnes qui travaillent en freelance et les entrepreneurs individuels qui travaillent avec un contrat à commission, et qui doivent s'absenter de leur travail pour s'occuper de leurs enfants bénéficieront d'une allocation de 4100 par jour (montant fixe) pour la durée où il ne leur a pas été possible de travailler (Il faut être officiellement en contrat avec une société pour en bénéficier). D'autres conditions peuvent permettre d'accéder à cette allocation. Il faut en parler avec son employeur.

Les parents qui travaillent à plein temps bénéficient de congés payés de 8330 yens par jour.

Les personnes qui ne rentrent pas dans cette catégorie, ou qui sont au chômage pourront bénéficier d'un prêt d'urgence à taux zéro d'au maximum 200 000 yens par mois d'impossibilité à travailler.
Les conditions, dans ce cas, sont :
- en cas de baisse du revenu, possibilité d'emprunter jusqu'à 100 000 yens par mois.
- en cas de baisse du revenu et besoin de s'occuper des enfants, possibilité d'emprunter jusqu'à 200 000 yens par mois.

En cas de chômage, possibilité d'emprunter jusqu'à 200 000 yens par mois pour les foyers d'au moins 2 personnes.
Les personnes dans l'incapacité de rembourser leurs prêts à temps pourront demander un report ou une annulation de la dette.

Normalement, si vous êtes professeur indépendant, vous devez pouvoir bénéficier d'une de ces aides.

Se renseigner au 社会福祉 shakai fukushi center de la mairie

Mesures pour les temps partiels dans la métropole de Tokyo

  • Le gouvernement métropolitain a compilé des mesures d'urgence pour aider les personnes qui ne cotisent pas à l'assurance chômage (temps partiels, baitos).
     
  • Le gouvernement métropolitain de Tokyo a mis en place des mesures d'urgence pour financer les PME qui ont des employées à temps partiel (y compris les baitos アルバイト, donc) sous certaines conditions.

Cette mesure vise à aider les entreprises à continuer à payer ces employés lorsqu'ils doivent s'absenter de leur travail pour des raisons de santé (liées au nouveau coronavirus). Le gouvernement prêtera à taux pratiquement nul jusqu'à 1 million de yens par société pour que ces entreprises puissent compenser leurs employés.
Cette mesure devrait rester applicable pendant encore 2 ou 3 semaines.

Tourisme, Hôtellerie et restauration

  • Le ministre Akabane des Terres, des Infrastructures, des Transports et du Tourisme a réitéré son intention de soutenir le financement de l'industrie touristique, dont les performances se sont temporairement détériorées, et de maintenir l'emploi grâce à l'utilisation de subventions à l'ajustement de l'emploi.
     
  • Le Ministère de la santé, du travail et des affaires sociales a décidé d'allouer un montant exceptionnel totalisant 500 milliards de yens pour aides les PME en difficulté à cause du COVID-19, notamment dans l'hôtellerie et la restauration.
     
  • Les PME qui constatent une baisse de leur clientèle étrangère touristique peuvent recevoir une aide exceptionnelle du 日本政策金融公庫 Nihon seisaku kin'yû kôko (Japan Finance Corporation). Ces aides sont débloquées pour les entreprises victimes de catastrophes.

Si le niveau des ventes de ces derniers temps ont baissé de plus de 10% en comparaison à l'an dernier,
- un restaurant peut recevoir un prêt s'élevant au maximum à 10 millions de yens,
- hôtel peut recevoir un prêt s'élevant au maximum à jusqu'à 30 millions de yens.

De plus, le gouvernement a décidé de réduire les exigences de prêt pour que d'autres entreprises utilisent le système de financement existant, et le gouvernement a obtenu un total de 500 milliards de yens pour ces dépenses.

La Japan Finance Corporation a mis en place un service de consultation dédié dans 152 succursales à travers le pays pour répondre aux questions.

Emploi et Congés en cas de maladie

  • Pour toutes questions sur les droits aux congès il existe un centre de consultation en anglais dans chaque préfecture : https://www.mhlw.go.jp/…/…/gaikokujin12/pdf/english_0010.pdf

  • Consultation téléphonique pour les parents qui ne peuvent pas travailler parce que les écoles sont fermées : le ministère de la santé va mettre en place des aides financières pour les familles qui ont des enfants à la maison et doivent s'arrêter de travailler. Ces aides visent à compenser la perte de revenu.
    Un centre de consultation est maintenant ouvert pour les personnes qui ont besoin de poser leurs questions concernant les congers payés, le système de compensation de 8330 yens pour les employés de sociétés, et 4100 yens pour les freelancers, ou encore sur les prêts à taux zéro pour les personnes qui ont besoin d'aides sociales. Ce centre explique également comment faire les démarches.

    Il est ouvert tous les jours de 9:00 à 21:00 - Tél : 0120ー60ー3999

  • Le ministre de la santé et du travail demande aux entreprises de faire en sorte que les congés de repos pour s'assurer qu'un rhume n'est en fait pas une infection par COVID-19 soient payés en fonction du niveau de salaire. Les entreprises doivent considérer ces congés comme des congés payés de maladie.
     
  • Le Premier ministre a demandé aux différents acteurs économiques et scolaires de faciliter la prise de congé des employés et élèves qui ont des symptômes de rhume. Dans un environnement où le gouvernement demande à tous de rester chez soi pour 2 à 4 jours en cas de symptômes ou fièvre, les entreprises doivent coopérer. Les ministères de l'économie, de la santé et du travail, et de l'éducation doivent transmettre leurs instructions aux associations, fédérations etc. locales pour une diffusion à toutes les entreprises et établissements affiliés. Pour les métiers qui le permettent, le gouvernement demande à tous de passer au télétravail, et d'éviter que leurs employés ne s'y rendent pas pendant les heures de pointe.

Nos membres s'engagent

  • Xserver

Afin de soutenir les TPE et PME, notre membre Xserver met à disposition gratuitement jusqu'à fin juillet l'accès à leur espace de stockage en ligne, outil idéal pour le télétravail. 

Plus d'informations (en japonais) : https://www.xdrive.ne.jp/news/detail.php?view_id=6447

 

  • Sparkup

Pendant l'épidémie de Coronavirus, Sparkup soutien les entreprises pour impliquer les équipes lors de leurs réunions à distance. 

L'épidémie de COVID-19 (Coronavirus) impacte fortement le travail en équipe, et de nombreuses entreprises ont recours aux réunions à distance. Pour engager les collaborateurs à distance pendant les réunions,  webinaires et formations en ligne, Sparkup offre un accès gratuit à toutes ses fonctionnalités interactives et collaboratives à toutes entreprises touchées par le Coronavirus.

=> Lien pour s'inscrire au programme de soutien

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin