Emploi : Retour à la fac !

À la rencontre des étudiants
Le service Emploi de la CCIFJ a organisé le 29 octobre sa deuxième édition du French Business Campus : une journée de rencontres entre étudiants japonais et sociétés françaises. Comme l'an passé, cet événement a eu lieu à l'Université Meiji, au cœur de Tokyo, sur le campus d'Ochanomizu. Mais le public est venu de toutes les grandes universités japonaises (Sophia, Hosei, Keio, Waseda...). « Nous avons « brainstormé » avec des associations d’étudiants pour préparer et promouvoir l'événement », explique Stéphanie Vaudaine, directrice du service Emploi et Formation de la CCIFJ. Au final, quinze « grands noms » français (Accor Hotels, Air France, Danone Japan, Gameloft, Le Cordon Bleu, Longchamp Japan, Nihon Michelin Tire, Nihon L’Oréal, Pernod Ricard, Peugeot Citroën Japan, Richemont Japan, Saint-Gobain, SDV Japan, S.T. Dupont Japan et Veolia Water Japan) ont accueilli 500 étudiants sur leur stand dans le nouveau bâtiment Global Front. Les entreprises ont aussi présenté leurs activités en session plénière. La journée a enfin été marquée par la rencontre-conférence entre cinq responsables de ressources humaines et le témoignage de quatre anciens étudiants issus d’universités différentes et travaillant aujourd’hui dans certaines de ces entreprises françaises.

Un travail nécessaire
Les étudiants japonais n'ont en général qu'une très vague idée du monde du travail. Souvent, ils n'envisagent même pas de travailler pour une entreprise étrangère. Naoko Tomita, Directrice des ressources humaines de Pernod Ricard, explique : « Pour les entreprises françaises, cette journée est intéressante à long terme, car elle sensibilise les étudiants à leur activité. Les étudiants connaissent parfois nos marques. Mais ils ne connaissent pas le groupe, ni ses valeurs. Nous sommes ravis de participer à cet événement, pour la deuxième année consécutive ». Les étudiants peuvent aussi se familiariser avec le mode de fonctionnement des entreprises étrangères. Dans leur politique de promotion, par exemple, elles valorisent davantage la performance que l'ancienneté par rapport aux entreprises japonaises. Rendez-vous pris pour l'an prochain : sur les quinze sociétés participantes, neuf ont déjà confirmé qu'elles seraient présentes en 2014.

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Nos autres actualités

Aucune actualité disponible.