Eternelle jeunesse

Jouets, parure de bijoux, sacs de golf, et même vibromasseurs : Kitty-Chan a connu tous les honneurs, subi tous les outrages. Reine de la jeunesse japonaise version kawaii, déclinée en 20.000 références, elle demeure un des personnages les plus connus au monde, aux côtés de Mickey ou Superman. Elle est la marraine d’une farandole d’autres personnages nippons qui ont séduit la jeunesse mondiale : Mario, Pikachu, Pokémon, Sega Sonic... Mais Kitty est indétrônable. À 40 ans cette année, Kitty a enfin décidé d’entrer dans l’âge adulte. Pas le sien : celui des consommateurs ! « La chute du taux de natalité a forcé Sanrio, qui possède les droits de Kitty, à se tourner vers de nouveaux marchés », explique un analyste. Le groupe vise donc désormais les consommateurs du monde entier, de 7 à 77 ans. Sanrio base sa croissance sur la vente de licences du personnage, et non plus sur la fabrication des produits. « La mondialisation, a mon avis, consiste à bâtir des marques reconnues dans le monde entier », explique Shintaro Tsuji (aussi connu sous le nom de plume Strawberry king ), 85 ans, dans le dernier rapport annuel de Sanrio. À cette aune, Kitty est un succès phénoménal.

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Nos autres actualités

Aucune actualité disponible.