La vie objective

Toyota roule à l’hydrogène

Le service de presse de Toyota avait prévenu : « Akio Toyoda a vu l’avenir, et l’avenir s’appelle Mirai». Ce message quelque peu messianique annonçait le lancement mi-décembre de la première voiture Toyota fonctionnant avec une pile à combustible par le Président-Directeur Général du groupe, d’ordinaire plutôt discret. Cette voiture « est le résultat de vingt ans de recherches et de dix années de tests », a expliqué Akio Toyoda. Le design du véhicule, un peu grossier, rappelle les premières Prius, le modèle hybride qui fait déjà ancêtre par rapport à la Mirai. Les premiers objectifs de vente aussi. Toyota n’escompte écouler que quelques centaines d’exemplaires de sa Mirai dans le monde entier au cours de l’année 2015. Il table sur un succès à long terme similaire à celui de la Prius, dont il a écoulé plus de 7 millions d’exemplaires après des débuts laborieux. La clé de la croissance de ce modèle passera par le développement d’une infrastructure de stations-service à hydrogène près des clients de Toyota.
Le constructeur se vante d’avoir mis au point la voiture la plus propre du monde. La Mirai ne rejette en effet que quelques gouttes d’eau, produit de la réaction réalisée dans le moteur entre l’hydrogène, l’oxygène et l’air. Toyota fait l’impasse sur la production d’hydrogène elle-même qui nécessite d’importantes dépenses d’énergie.

 

les savants et la souris

Les hommes ne sont pas encore invisibles mais les souris, oui. Une équipe de chercheurs japonais est parvenue à décolorer les tissus d'un cobaye (ce qui le tue) et peut avoir ainsi une vue complète de ses organes, sans avoir à le disséquer. Un des chercheurs, Kazuki Tainaka, a expliqué que cette méthode permettrait d'avoir une vue complète, en 3D, des organes de la souris. « Les microscopes nous permettent d'aller dans les plus infimes détails, mais nous manquons toujours d'une vue d'ensemble de ce que nous regardons », a-t-il observé.


 

Les robots sont en marche

Les robots nous battaient déjà aux échecs, ils nous dominent désormais au jeu d'enfants « pierre, feuille, ciseaux », comme le montre la main électronique développée par le laboratoire Ishikawa Watanabe de l'Université de Tokyo. Baptisée Janken, cette prouesse de la robotique nippone gagne à chaque fois face à un humain. Doté d'un appareil de vision ultra-rapide, il peut déceler, dans le positionnement de la main, l'option choisie par son concurrent en une milliseconde, soit plus rapidement que ne le ferait l'œil humain. Les hommes auraient une chance face au robot s'ils se comportaient de façon totalement aléatoire. Hélas, le hasard n'existe pas. Nous, pauvres hommes, suivons des modèles de comportement particuliers que le robot peut déchiffrer avec l'expérience, ce qui lui permet de prédire et d'anticiper nos choix. De telles innovations maintiennent en tout cas le Japon dans le peloton de tête de la robotique mondiale.

 

Yahoo Japan lance la publicité génétique

Le portail internet Yahoo Japan offre aux utilisateurs d’internet de diffuser de la publicité taillée sur mesure pour leurs besoins en se fondant sur une analyse de leur ADN. Ce service, déjà testé sur 10.000 individus, permet notamment de vanter des médicaments et des produits alimentaires particulièrement adaptés à la condition physique des internautes. 


Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Nos autres actualités

Aucune actualité disponible.