Événement : Entre Orient et Occitan

Entre Orient et Occitan

Les Japonais veulent découvrir une autre France que celle de la baie du Mont-Saint- Michel.

Occitanie sera-t-elle une nouvelle région de choix des Japonais ? C'est le voeu de Carole Delga. La présidente de de la région Occitanie/Pyré­nées-Méditerranée était début juin au Japon « comme tous les dix-huit mois » pour renforcer les relations et améliorer la visibilité de ses terres. Ces dernières, industrielles et touristiques, ont tout pour séduire les investisseurs nippons. « Il y a aujourd'hui 26 entreprises japonaises, qui emploient environ 5000 personnes dans la région », explique l'élue en relevant que le géant de la chaussure de sport Asics vient d'y installer sa plateforme logistique pour l'Europe du Sud. La région compte évidemment beaucoup sur son importance capitale pour l'aéronautique européenne grâce à la présence d'Airbus pour travailler davantage avec la préfecture d'Aichi, ber­ceau de l'aéronautique et de l'automobile du Japon.
Le tourisme est l'autre potentiel de croissance de la région. « 15.000 Japonais seulement se sont rendus dans notre région en 2017. Alors que la confiance est revenue sur le plan de la sécurité en France, nous pensons que les Japonais veulent découvrir une autre France que celle de la baie du Mont-Saint-Michel. Une France comme la nôtre, la France du Sud, authentique... Nous avons énormément de sites (Carcassonne, le Pont du Gard, l'Aubrac, les Pyrénées...), et une gastronomie excep­tionnelle avec 45 chefs étoilés. Le contexte est très favorable puisqu'Air France va augmenter sa capacité sur la ligne Paris-Tokyo. Et que nous pourrons profiter de la popularité du rugby grâce à la Coupe du monde de rugby en 2019. Quatre des clubs du Top 14 fran­çais se trouvent dans notre région » rappelle Carole Delga.

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

France Japon Eco N° 157

Fermer