Actus des entreprises

Airbus et Softbank, les plus grosses mailles du filet Oneweb

La chaine de production OneWeb

C'est l'un des projets de coopération entre d'énormes conglomérats industriels (dont Airbus, Arianespace et Softbank) les moins connus du grand public - et les plus spectaculaires : Oneweb.

Un filet spatial formé de centaines de mini-satellites disposés en orbite basse (1200 kilomètres) autour de la Terre destinés à répandre l'internet à très haut débit jusqu'aux points les plus reculés de la planète. Jusqu’à présent, la communication par satellites s’effectuait à 36.000 km d’altitude, en plaçant des satellites de grande taille au niveau de l'orbite circulaire géostationnaire. Les délais de communication sont moins importants en orbite basse du fait de la proximité des satellites avec la Terre.

Oneweb est une société américaine, mais le fondateur de Softbank Masayoshi Son et son Vision Fund y ont investi plusieurs milliards de dollars et sont le premier soutien financier de l'épopée. Airbus, sélectionné par Oneweb pour construire les satellites, est le principal acteur industriel dans l'opération. Arianespace est en charge des lancements. Autres partenaires : Qualcomm, Virgin, Intelsat... Lundi, l'agence spatiale britannique a annoncé avoir abondé de 18 millions supplémentaires de livres (20,5 millions d'euros) au projet.

Une première bordée de six satellites devait être envoyée aujourd'hui de Kourou (Guyane Française), mais un problème technique sur le lanceur a repoussé le lancement. Il devrait avoir lieu le 26 février « à 18:37, GNT-3 », assure le site web de la startup. Oneweb assure que cette constellation de satellites sera en place d'ici 2027 - ce qui est peu quand on compte en années-lumière. FJE

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

France Japon Eco N° 157