Actus des entreprises

Airbus livre son premier A380 à ANA

Airbus livre son premier A380 à Ana

Ferry : c'est le terme technique des vols de livraison des appareils dans le secteur aéronautique. Comme celui qui a eu lieu jeudi entre Toulouse et Tokyo-Narita. Le premier de trois Airbus A380 commandés par la compagnie aérienne ANA est arrivé à bon port sous pilotage japonais (l'avion est devenu propriété d'ANA à son départ en France). Il sera, comme les deux autres, mis en service vers la destination Honolulu. Le directeur général de la compagnie Shinya Katanozaka, un membre de son conseil d'administration, le directeur d'Airbus Japan Stéphane Ginoux et une batterie de techniciens venus fignoler les derniers réglages de l'appareil étaient de ce voyage extraordinaire. Une livraison qui a eu lieu quelques jours après que le conglomérat aéronautique européen ait annoncé qu'il allait cesser de produire ce gros porteur iconique. "On peut dire qu'ANA est le dernier des nouveaux clients pour l'A380", résume un industriel du secteur.

Pourquoi l'A380 ? Pourquoi maintenant et sur cette ligne ? Malgré sa mise à la retraite, l'A380 est le contraire d'un has been pour la compagnie japonaise. Plutôt un fleuron parmi la centaine d'appareils Airbus commandés depuis 2011 par ANA. Énorme, confortable, silencieux, stable : les passagers n'ont rien à lui reprocher. "Soyons clair : c'est leur appareil préféré" estime le représentant français de plusieurs équipementiers aéronautiques européens. Ainsi est-il mis actuellement en avant dans les campagnes de promotion d'ANA vers Hawaii. Ces 3 appareils permettront surtout à ANA de pratiquement doubler sa capacité quotidienne sur cette route très populaire parmi les Japonais grâce à une configuration de 520 sièges par machine. Ses fauteuils sont larges et les rangées peuvent être astucieusement transformées en lit (Skycouch). Un atout important face à la concurrence de l'autre opérateur nippon Japan Airlines, très présent sur cette ligne. ANA projette aussi son effort au sol, puisqu'il a inauguré à l'aéroport de Honolulu un nouveau salon Affaires privé (et non pas partagé, comme c'est souvent le cas, avec d'autres compagnies membres de l'association Star Alliance). Autre avantage de cet appareil : équipé pour toutes les classes, il pourra être redéployé à loisirs sur d'autres routes le cas échéant. Il faudra simplement effacer le dessin de tortue de mer hawaiienne Flying Honu qui s'étale sur l'enveloppe externe des 3 appareils. Premier vol pour Honolulu prévu le 24 mai.

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

France Japon Eco N° 158