Bilans d’évènementLa Chambre

Assemblée Générale ordinaire 2018 de la CCI France Japon : retour sur 2017

Assemblée Générale 2018

Retour sur les activités de la Chambre en 2017, perspectives 2018, préparation des activités du Centenaire et élections du nouveau Conseil d’Administration.

L’Assemblée Générale ordinaire 2018 de la CCI France Japon s’est tenue le lundi 5 mars à l’hôtel Park Hyatt Tokyo.

Lors de celle-ci, un certificat d’adhésion a été remis aux 75 nouvelles entreprises devenues membres en 2017, dont 2 membres bienfaiteurs, 5 membres individuels et 10 membres non-résidents. Cette année également, s’est tenue l’élection des candidats au Conseil d’Administration et l’élection du président de la Chambre.

L’Assemblée Générale ordinaire a été organisée avec le soutien des sociétés Bolloré Logistics Japan, Mazars, Baron Philippe de Rothschild et Park Hyatt Tokyo.

 

 

 

 

Bernard Delmas, président de la CCI France Japon, a pris la parole pour commenter le rapport d’activité 2017.

L’action de la CCI France Japon en 2017 a été saluée par le prix de « meilleur performance » décernée par CCI France international et se situe 3ème CCI parmi le réseau des 125 CCI en termes d’activités. Le président a également salué l’implication des équipes du service adhésion, puisque la Chambre a atteint un nombre record d’adhérents. Tout au long de l’année, ce sont de nombreux événements d’exception qui ont été menés, ainsi qu’un suivi des négociations de l’Accord Partenariat Économique. Pour terminer, l’année 2017 a permis de préparer les événements organisés dans le cadre du Centenaire de la Chambre.

Chaque président de Comité a ensuite présenté son activité en 2017 ainsi que ses résultats.

Les partenaires de la CCI France Japon ont été remerciés, notamment l’Ambassade de France, les CCE, le Paris Club, le CFK et la Maison franco-japonaise. Bernard Delmas a expliqué que l’EBC (European Business Council) avait fait l’objet d’une attention particulière en 2017 avec notamment le suivi des négociations de l’APE.

La Chambre a renforcé sa politique de communication au service de ses adhérents sur de nombreux supports : le trimestriel France Japon Eco a fêté son 150ème numéro et l’activité sur les réseaux sociaux a été accentué. Le service emploi-formation (487 nouveaux candidats dans la CVthèque, 129 offres d’emploi traitées en 2017 et 20 placements de candidats), le service appui aux entreprises (177 prestations l’année dernière, 25 entreprises domiciliées et 20 « journées pays » en France) ont aussi été particulièrement actifs.

Les perspectives 2018 de la Chambre sont nombreuses : développer le programme de parrainage, améliorer le site Internet de la Chambre avec une nouvelle interface, renforcer notre action d’accompagnement des entreprises françaises avec la mise en place d’une team France Export et poursuivre la mise en place d’événements qualitatifs.

Plus que tout autre chose, la Chambre fête ses 100 ans cette année et une variété d’événements sectoriels sont organisés à cette occasion. Pour marquer l’événement, un livre du Centenaire, écrit par Christian Polak, spécialiste des relations franco-japonaises, sera publié en juin 2018. Celui-ci retracera l’évolution des activités de la CCI au Japon depuis 1918 à travers celle de ses membres

Durant le déjeuner, M. Akio Mimura, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Japon (JCCI) et de Tokyo est intervenu afin de livrer son expérience de dirigeant d’entreprise au Japon.

Fervent défenseur des principes de libre échange pour la croissance de l’économie japonaise, il s’est investi tout au long de sa carrière à soutenir les activités des entreprises japonaises et a notamment joué un rôle important à la tête de NipponSteel et Sumitomo Metal Corporation.

M. Mimura a commencé son discours en félicitant la CCI France Japon pour ses 100 ans d’activités, et s’est réjoui de célébrer également cette année les 160 ans des relations diplomatiques entre la France et le Japon. Il a tout d’abord évoqué le travail et l’implication de Shibusawa Eiichi, fondateur et premier président de la Chambre de Commerce de Tokyo ainsi que de Nagano Shigeo, 13ème président de la Chambre de commerce du Japon, pour son rôle de cohésion entre les petites et les grandes entreprises.

M. Mimura a tenu à souligner le rôle apporté par la JCCI aux petites et moyennes entreprises (PME) pour lesquelles un véritable soutien est apporté. Pour illustrer ce succès, il a comparé la structure de l’économie du Japon et de la Corée, pour laquelle on note un faible développement des PME, avec une balance commerciale coréenne déficitaire de 28 milliards de dollars. Ce chiffre s’explique en partie par la part d’importation de pièces fabriquées au Japon.

M. Mimura a indiqué que la JCCI fête cette année son 140ème anniversaire et a précisé qu’au Japon il y a près de 50.000 entreprises qui ont plus de 100 ans et 3000 qui ont plus de 200 ans. Concernant ce dernier chiffre, le Japon occupe la 1ère place, suivi de l’Allemagne et de la France (300). Par le biais de nombreuses références historiques, M. Mimura a évoqué les facteurs qui ont permis le développement de l’économie au Japon et la présence de sociétés historiques sur le sol japonais. Parmi eux, la compétence des chefs d’entreprises, le système de management et le niveau d’éducation ainsi que le taux élevé d’alphabétisation et de scolarisation qui dépassait de 70% celui de l’Angleterre.

Il a terminé son discours en évoquant son rôle de dirigeant chez Nippon Steel pour lequel il a fait preuve de courage car l’entreprise a connu une période de crise et un important déficit. Il a notamment rapidement su trouver des solutions et a fait preuve de réactivité face à la crise.

 « Il faut être ambitieux et prendre des risques ! », c’est par cette phrase positive et encourageante que M. Mimura a terminé son discours.

L’Assemblée Générale ordinaire s’est terminée par l’annonce des résultats du vote des membres du Conseil d’Administration.

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

France Japon Eco N° 157

Fermer