Bilans d’évènement

CCIFJ-BLCCJ-SCCIJ Joint Event - On Target: Godiva Japan's five-year miracle

Les Chambres française, belgo-luxembourgeoise et suisse s’étaient donné rendez-vous, le 1er juin dernier à l’Institut Français de Tokyo, pour une séance exceptionnelle de dédicaces de « Target », le livre de Jérôme Chouchan. Passionné de Kyudo qu’il pratique depuis 25 ans, Jérôme Chouchan en a appris des aphorismes qu’il a appliqués avec succès au management de Godiva Japan. Sous sa présidence, la marque a double ses ventes entre 2010 et 2015, dans un marché japonais du chocolat atone. L’événement a fait salle comble : plus de 80 personnes étaient présentes.

Si au départ, Jérôme Chouchan considérait son travail et le Kyudo comme deux mondes séparés, c’est en devenant Président d’une société en 2005 qu’il a compris leur complémentarité. Le Kyudo a beaucoup apporté à son management et ce sont ces enseignements qu’il a souhaité partager au travers de son livre « Target ».
Pour illustrer son propos, il a commencé par projeter une démonstration de tir à l’arc japonais par un maître archer et par expliquer la différence entre l’archerie occidentale, un sport focalisé sur l’atteinte de la cible et les résultats en termes de points, et japonaise, une pratique spirituelle et physique, pensée comme un chemin vers un perfectionnement continu de l’être humain.

L’intervenant a ensuite évoqué plusieurs des aphorismes traditionnels développés dans son livre, qui peuvent selon lui apporter trois enseignements à un manager : trouver une bonne direction pour diriger, savoir comment atteindre sa cible en termes de business et enfin, comment améliorer ses capacités de management. Par exemple, une gestion qui recherche de manière réitérative  « l’intention correcte et la beauté de la forme » (attention portée au produit, service client irréprochable, formations, engagement des équipes) plus que la performance, aura toutes les chances d’atteindre comme conséquence naturelle son objectif de ventes. De même qu’une cible de tir peut paraître lointaine et difficile à toucher, le Kyudo enseigne qu’il faut lutter contre cet état d’esprit, facteur de déconcentration, pour faire corps avec elle et la sentir proche. De la même manière, connaître intuitivement le style de vie de ses différents types de clientèle et ses attentes est fondamental: c’est ainsi que Godiva Japan s’est engagé dans une stratégie de distribution multicanal qui s’est révélée payante. En tant que dirigeant, il est facile de rejeter la responsabilité des échecs sur ses équipes ou sur le contexte économique. Le Kyudo enseigne qu’un archer est le seul responsable de son tir : ses défauts doivent être acceptes puis corriges pour réussir au prix d’un travail personnel de longue durée, pas gratifiant immédiatement, car impliquant de se lancer en dehors de sa zone de confort. Comme pour le Kyudo qui prêche l’humilité et la ténacité, le management requiert un entraînement et une remise en cause quotidiens.

La soirée s’est achevée sur une séance de dédicaces et un cocktail de networking informel à la Brasserie de l’Institut.

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Nos autres actualités

Toutes nos actualités