Actus des entreprisesNouveaux membres

Célèbre marque de liqueurs, Marie Brizard s'affirme sur le marché japonais

Marie Brizard s’affirme sur le marché japonais

Marie Brizard est une marque bordelaise de liqueurs née au milieu du XVIIIème siècle, elle est présente dans plus de 120 pays. Au Japon, « Nos produits sont distribués depuis 40 ans, mais ce n’est que depuis le mois d’août dernier que nous avons ouvert notre bureau tokyoïte » précise Hirokazu Kihara, country sales director de la marque française pour le marché nippon. Après 20 ans d’expérience dans ce même domaine, l’homme a rejoint Marie Brizard avec pour objectif « de développer la marque et son marché au Japon ».

Dans l’archipel, Marie Brizard est présente avec trois produits. Sa liqueur éponyme, est son produit phare, c’est le premier à y avoir été distribué. À côté d’elle, on retrouve également la vodka Sobieski qui est présente au Japon depuis près de trois ans. Enfin le petit dernier, Fruits and Wine, vient à peine d’y être lancé.

Un vin que les japonaises n’hésitent pas à consommer avec des glaçons

« Fruit and wine a fait un très bon démarrage » précise Hirokazu Kihara. Ce vin aromatisé a été lancé cet été au Japon. On peut le trouver dans les rayons de plus de 200 surfaces des magasins Eon. « Fruités, frais, c’est un produit très apprécié des femmes qui n’hésitent pas à le consommer accompagné de glaçons, une boisson idéale pour affronter la chaleur des étés japonais ». Le succès aidant, la marque envisage déjà d’intégrer de nouvelles saveurs avec des vins à la fraise ou à la pêche qui viendront enrichir la gamme actuelle constituée de vins aux arômes de fruits de la passion, pamplemousse, et mûre.

A contrario, les liqueurs Marie Brizard ne sont pas forcément très présentes chez les particuliers, « C’est un alcool que l’on retrouve beaucoup chez les barmen tokyoïtes qui aiment l’intégrer à leurs cocktails ». Toutefois, « il ne leur est pas exclusivement réservé et certains magasins de liqueurs le vendent également »

« Au Japon, Le marché de la liqueur est mature, il faut faire beaucoup de pédagogie »

Bien que de nombreux professionnels connaissent déjà bien Marie Brizard, le marché des liqueurs est très mature au Japon, « les parts de marché sont difficiles à prendre. Je fais donc beaucoup de pédagogie. Je vais à la rencontre des barmen, je leur propose des cocktails, des associations qu’ils peuvent effectuer avec nos liqueurs ». Et la gamme est très grande : chocolat, crème de cassis, fraise, pêche, parfait amour (violette fruits), anisette… avec plus de 30 arômes il y a forcément celui qui vous plaira.

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin