Actus des entreprisesNouveaux membres

Chymia : une chimie fine et de spécialité au Japon

Née en 1985, cette société a une longue histoire derrière elle. A l’époque, elle est une filiale de la SNPE (Société Nationale des Poudres et Explosifs), elle-même issue d’une Manufacture Royale des Poudres créée au XIVe siècle. En 1985, les principales activités étaient la commercialisation de nitrocellulose, mais aussi d’autres substances de chimie délicates à manipuler comme le propergol ou des dérivés de phosgène. « Si on connaît bien les applications militaires ou sportives de la nitrocellulose, on oublie que sa principale utilisation aujourd’hui concerne les encres et peintures, comme vernis ou film de protection », explique Pascal Cochet, Representative Director et General Manager. Grâce à un rapport qualité-prix imbattable, Chymia a rapidement gagné des parts de marché sur le sol nippon, jusqu’à 80%, au point de racheter son principal concurrent en 2003.

Tout a cependant changé en 2011 avec la décision du gouvernement français de démanteler la société nationale. Dès lors, que faire de la filiale japonaise qui se porte plutôt bien ? Le caractère éminemment spécifique et technique des produits vendus rend la cession particulièrement délicate. On propose ainsi à Pascal Cochet, General Manager de l’ancienne structure de la reprendre à son compte. « La réputation de la société était bonne, le portefeuille de clients solide, la concurrence assez faible : je n’ai pas hésité », raconte-il.
Le principal avantage de cette structure à présent autonome est de pouvoir élargir le portfolio des produits distribués. Chymia s’est ainsi récemment diversifié dans les phosphates et les additifs agro-alimentaires. Ceux-ci sont notamment utilisés dans la boulangerie ou le traitement industriel de la viande. « Cette nouvelle activité permet de lisser les cycles et d’envisager l’avenir plus sereinement », précise Pascal Cochet, qui retrouve par là-même ses premières amours : il a en effet débuté sa carrière comme ingénieur agronome.

L’objectif de la société est aujourd’hui de continuer son expansion selon trois axes : la chimie fine, la chimie de spécialité et les additifs alimentaires.

Pour en savoir plus : voir le site de Chymia.


Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin