Comités

Conférence Business Continuity Plan : Comment se préparer au « Big One » ?

Jeudi 15 septembre 2016, le comité Business Continuity Plan et son président M. Pierre Sevaistre, organisaient une conférence autour des actions à mener et des meilleures façons de se préparer à ce qu’il est commun d’appeler le « Big One ».

Quels seront les effets du Big One sur Tokyo ?

Avec 70% de probabilité que celui-ci frappe dans les 30 ans, « la question n’est pas de savoir s’il aura bien lieu, mais de savoir quand il aura lieu » précise Pierre Sevaistre. Grâce aux normes modernes de construction, « ce sont moins les destructions qui sont à craindre que le chaos qu’engendrera un tel événement ». Un « shindo 7 », -le degré le plus haut sur l’échelle de l’Agence météorologique japonaise- signifierait, dans le pire des scénarios, « 27 000 victimes et 260 000 blessés. Cela correspond à 1 victime pour 1 000 habitants et 1% de blessés sur la population totale de Tokyo ». Sur la ville et ses habitants, les premiers effets seront ceux frappant les moyens de communication. Dans les premières heures, « téléphones, électricité, internet, télévisions, transports en commun seront coupés. Selon l’heure à laquelle la catastrophe se produira, c’est potentiellement des millions de personnes qui seront incapables de rentrer chez elles ». La principale question à se poser sera alors…

Que faire après un tremblement de terre ?

S’il est peu probable que Tokyo soit frappée par un tsunami, il sera impossible de communiquer et de bouger. Selon M. Sevaistre : « Les transports en commun seront probablement à l’arrêt pour au moins une semaine. Pour les trains de surface, cela prendra plus d’un mois avant qu’ils ne puissent fonctionner de nouveau ». Dans le domaine des besoins élémentaires, « l’un des premiers problèmes auxquels la population aura à faire face sera celui de l’approvisionnement en eau. De l’hydratation à l’hygiène en passant par les sanitaires, l’absence d’eau peut, très vite, devenir le problème majeur. Pour pallier à ce problème, il est conseillé de constituer, à son domicile, à son bureau, des réserves d’eau ».

Où se réfugier en cas de séisme ?

Les gens ayant perdu leur maison devront se rendre aux aires de refuge les plus proches et situées dans les écoles. Les aires d’évacuation elles, seront à disposition dans les parcs. Vous devez fixer le premier point de rendez-vous de votre famille, au domicile. Si celui-ci n’est plus habitable, il vous faudra donner rendez-vous dans le centre ou aire d’évacuation le plus proche. « Si le tremblement de terre a lieu en journée, la majeure partie de la population se trouvera alors sur son lieu de travail. Les bâtiments tiendront le choc du séisme. Ce qui est le plus à craindre, c’est la panique générée par l’événement, les blessés à gérer, le feu, les gens ne sachant pas comment agir et ceux voulant rentrer chez eux ». Rentrer chez soi est bien évidemment un réflexe naturel dans ces moments, toutefois, « si plusieurs millions de personnes descendent dans la rue au même moment, le risque d’engorgement devient important. Aussi, la préfecture de Tokyo demande-t-elle aux entreprises de ne pas laisser rentrer les employés et de les garder jusqu’à ce que les voies soient dégagées ».

Quel est l’objectif des PME en cas de séisme ?

Aux premières heures, il faut éviter la panique. Dans un second temps, « il faut éviter que l’économie ne subisse des dégâts majeurs et la banqueroute. Il faut que l’activité reprenne au plus vite. Dans ce domaine précis, les entreprises doivent être prêtes et avoir anticipé les besoins auxquels elles devront faire face. Pour les y aider, la CCI France Japon a édité un document complet vous permettant de connaître l’ensemble des démarches à faire en cas de séisme ». Non seulement pour répondre au plus urgent, dans l’immédiat après séisme, mais aussi pour relancer l’économie. N’hésitez pas à le consulter.

A l’issue de la conférence, certains participants ont manifesté le souhait de voir le comité se rassembler plus régulièrement et organiser des tables rondes afin d’échanger sur les méthodes et solutions de préparation aux tremblements de terre.

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Nos autres actualités

Aucune actualité disponible.

Fermer