Actus des entreprisesNouveaux membres

Craft works : au service de la beauté

Derrière ce nom un peu mystérieux se cache une femme au caractère bien trempé, Mme Junko Iida. Diplômée de l’université de Kobe, elle devient institutrice. Mme Iida avait une vision très libre et avant-gardiste de l’éducation, qui entrait souvent en contradiction avec le cadre de l’institution scolaire japonaise. Ces nombreux obstacles l’ont convaincue de se lancer dans une autre carrière.  Alors qu’elle était étudiante, Mme Iida apprenait la cérémonie du thé et le port du kimono. Voyant son habileté, sa Sensei de l’époque lui avait conseillé de se lancer à son compte. Ce n’est ainsi pas complètement un hasard si la fondatrice de Craft Works est entrée dans une école de coiffure.

Une fois diplômée, Mme Iida a commencé à travailler pour un grand salon de coiffure, juste en face de la gare d’Osaka. Trouver sa place dans un secteur encore inconnu pour elle n’a pas été facile, mais elle reconnaît que cette étape de sa vie a été très formatrice. En effet, peu de temps après, elle est « chassée » par un salon de beauté de Kobe qui lui propose un poste intéressant. C’est là que Mme Iida va commencer à développer ce qui fera la caractéristique principale de ses propres salons : l’excellence de l’expérience client. Comme elle l’explique, la technique est importante pour satisfaire un client, mais pour la retenir, il faut qu’il ait passé un moment exceptionnel. Elle s’est ainsi mise à étudier les ressorts de la relation et de la satisfaction client, avant d’en appliquer les principes dans sa première boutique qu’elle ouvre à l’âge de 28 ans à Takarazuka à Hyōgo. Aujourd’hui, alors que la société fête ses 33 ans, Mme Iida est à la tête de 10 salons « La Sente » à Osaka et Hyōgo.

Il s’agit de salons de beauté haute de gamme, destinés à une clientèle aisée. Ils proposent toutes sortes de prestations pour la coiffure mais aussi pour la manucure, les extensions des cils, et les soins du visage. Mme Iida souhaitait en effet offrir une formule beauté totale à ses clients. Et le succès est au rendez-vous ! Les soins anti-âge du cheveu et du cuir chevelu sont notamment prisés.
En juillet 2015,  une filiale a été créée à Zurich, en Suisse, pour un futur développement en Europe. Mme Iida envisage en effet d’implanter ses boutiques au Royaume-Uni et en France, où elle est convaincue que ce concept de « beauté totale » trouvera un public averti.

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin