Décalé : Votez Kawaii

Le kawaii est-il devenu un argument électoral ? U Kimura, ambassadrice de la culture pop du quartier branché de Harajuku à Tokyo, a connu une popularité instantanée en croisant le 19 septembre Nathalie Kosciusko-Morizet et Rachida Dati pendant la campagne des municipales parisiennes. Cette égérie était en France pour le Tokyo Crazy Kawaii Paris, premier salon consacré à la mode kawaii à l'étranger. La capitale française a été choisie comme première étape de la conquête du monde par les jeunes stylistes nippons en raison du succès constant de la culture populaire japonaise auprès des Français. En témoignent les impressionnants tirages atteints par les mangas en France (second marché du manga après le Japon), ainsi que l'affluence de Japan Expo (220.000 visiteurs cette année). « Plus encore que Tokyo, New York ou Milan, Paris, en tant que berceau de la mode contemporaine, exerce sur le monde une influence majeure dans le domaine culturel. La culture japonaise et en particulier le Kawaii connaissent déjà un succès notable en France et Paris nous semblait le meilleur point de départ pour la tournée Tokyo Crazy Kawaii ! », expliquaient les producteurs sur leur site web.

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Nos autres actualités

Aucune actualité disponible.