Secteurs & marchés

Domaines du mont Épin et de la Croix Senaillet

Un succès de plus pour les vins du Mâconnais

En juin 2018, Richard Martin s’est rendu au Japon lors d’une mission de prospection à la rencontre de six sociétés – dont Ringbell, en partie spécialisée dans l’importation de vins. Il représentait à cette occasion les deux domaines gérés par la SAS Richard et Stéphane Martin.

En octobre 2018, grâce à 4 mois d’échanges sérieux et réguliers, le domaine du mont Épin a pu expédier sa première commande pour l’importateur japonais, qui a sélectionné le Viré-Clessé 2016 (Domaine du Mont Épin), le Saint-Véran sur la Carrière 2017 et le Pouilly-Fuissé 2017 (Domaine de la Croix-Senaillet).

« Ce sont des cuvées ambitieuses, déjà charmantes, élégantes, intenses et fraîches. Ces millésimes sont le résultat de vendanges à l’état sanitaire idéal. Vibrantes, les cuvées sont autant d’expressions des terroirs. », nous confie Richard Martin.

 

Les relations commerciales de M. Martin et de son entreprise avec le Japon sont destinées à durer dans un climat de confiance mutuelle : « Ringbell a une correspondante en France, tout s’est bien déroulé. Elle organisera une visite au Domaine pour une délégation de Ringbell lors de leur prochain voyage en Bourgogne. ». L’occasion pour les dégustateurs d’en apprendre plus sur la qualité du processus de vinification et de conversion à l’agriculture biologique de l’entreprise. 
Début novembre 2018, le domaine a accueilli deux journalistes japonais ainsi qu’un photographe, venus approfondir leurs connaissances de la Bourgogne suite à une invitation du Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne (BIVB). Les reportages à venir aideront à populariser les vignobles de la Bourgogne et du Mâconnais et leur caractère poétique et photogénique auprès des Japonais.

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

France Japon Eco N° 158