Bilans d’évènementComités

Employee benefits : comment récompenser & motiver vos employés ?

Vendredi 14 octobre le comité Ressources Humaines de la CCI France Japon et sa nouvelle présidente, Hélène Burger recevaient Laurent Gachet CEO d’Edenred Japan et Takumi Suzuki Head of Corporates of Axa Life Insurance autour d’une conférence sur le sujet des avantages accordés aux employés.

La motivation des employés est une des clés de leur productivité et le salaire n’est pas le seul signale que la compagnie peut leur envoyer.

Les Tickets Restaurant, pour accroître la satisfaction des employés

Les avantages que les entreprises accordent à leurs employés sont aujourd’hui des éléments importants qui pèsent dans la course aux talents. Ils sont aussi un élément qui participe à l’amélioration de la satisfaction des employés envers leur entreprise. Pour Laurent Gachet, « Au Japon, les employeurs ne voient souvent pas pourquoi ils auraient à supporter le déjeuner de leur personnel ». Car ici, ce type de problématique est encore récent et rarement pris en charge. Pourtant, « le sujet remonte en première position des enquêtes de satisfaction effectuées sur les employés ».

Les Tickets Restaurant sont une bonne alternative à la cantine. « Ils peuvent être exonérés de taxes. Prenant la forme d’une carte magnétique, ils sont simples d’utilisation. Aussi, ils peuvent bénéficier à l’ensemble du personnel et sont acceptés dans l’ensemble du pays ». Une solution simple qui accroît la satisfaction des employés.

Kenko Keiei : pour mieux gérer les dépenses de santé

Depuis 2004 le japon voit sa population diminuer. De 129 millions, elle s’établit aujourd’hui à 127 millions et ne devrait pas dépasser les 50 millions à la fin du XXIe siècle. Au-delà de cette diminution de la population, c’est surtout le vieillissement de la population qui deviendra un réel problème pour le Japon. D’après Takumi Suzuki « Les frais de santé et de sécurité social vont croître bien au-delà des capacités des caisses. D’ici à 2030, il y aura au Japon, 1 actif pour 1.8 retraités ». Pour surmonter ce problème, le gouvernement met en place une politique appelée « Kenko Keiei » ou « Health Productivity Management » » faisant parti des Abenomics. « L’objectif de cette politique est de considérer la santé sous un angle managérial. Cela passe par de la pédagogie, par l’optimisation des coûts en rendant l’accès aux soins plus pragmatique ». Le monde de l’entreprise et le top management sont très impliqués. « Nous devons faire comprendre que la santé des employés apportera un accroissement de leur productivité ».

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin