COVID-19  •  Mais aussi

Feuille de route pour la reprise de l'activité socio-économique au Japon

Feuille de route pour la reprise de l'activité socio-économique au Japon

Source : contenu issu de la NHK et traduit pat Infos Locales Japon (en date du 25 mai 2020)


Vous trouverez ci-dessous les principales mesures pour la reprise au Japon. D'autres traductions viendront compléter l'article au fur et à mesure.

Dans la « politique de réponse de base » du gouvernement concernant l'après levée totale de la déclaration de l'état d'urgence, il est prévu un assouplissement progressif des demandes de s'abstenir de sortir etc. dans chaque préfecture, en fonction d'une évaluation toutes les 3 semaines environ de la situation de l'infection par région.

Selon ce document, en réponse à l'annulation de la déclaration à l'échelle nationale, une "déclaration d'annulation de l'état d'urgence" sera faite sur la base de la loi.
Par ailleurs, celui-ci prévoit que, par la suite, les gens doivent s'habituer à « une nouvelle façon de vivre » qui empêche la propagation du virus, et que le niveau d'activités socio-économiques reprendra progressivement sous condition que les entreprises mettent en oeuvre les directives de prévention de la propagation du virus déterminées pour leur type d'industrie.

Le confinement responsable, les limites de tenue d'événement, ainsi que les demandes de fermeture temporaire etc. seront assouplies progressivement en fonction de l'évaluation du risque de propagation du virus et de la situation en matière d'infection dans chaque région, faites environ toutes les trois semaines par les préfectures.
En outre, des mesures détaillées pour maintenir le système de fourniture de soins médicaux telles que le renforcement du système d'inspection (médicale) sont en cours de préparation en prévision d'une nouvelle propagation du virus.

De plus, « la mise en œuvre de ces restrictions, doit permettre la prévention de la propagation du virus en même temps que le maintien des activités socio-économiques. »
En revanche, lorsque le virus aura tendance à se propager, les préfectures demanderont de nouveau, s'appuyant sur la loi sur les mesures spéciales, des fermetures temporaires et un confinement responsable. Pour cela des critères auront besoin d'être fixés à l'avance.

  • Déplacements entre les préfectures

Le gouvernement exhorte les gens à s'abstenir jusqu'à la fin du mois de mai de faire des déplacements non nécessaires et non urgents entre les préfectures, y compris ceux pour retourner au pays et pour voyager. Ensuite, pendant les 3 semaines qui suivent jusqu'au 18 juin, il demande aux gens d'exercer la plus grande prudence concernant les déplacements de et vers Hokkaido, la capitale, et les trois préfectures qui étaient restées sous le coup de la déclaration jusqu'à présent. Les gouvernements locaux etc. vont travailler sur la promotion du tourisme au sein de leur préfecture etc. pendant les 3 semaines qui suivent jusqu'au 18 juin. Ensuite, en fonction de la situation, elles pourront faire la promotion du tourisme et inviter les personnes d'autres préfectures.

  • Restaurants impliquant un service de contact, et live houses, etc.

Il est toujours demandé de restreindre, jusqu'à fin mai, ses sorties dans des établissements dans lesquels on sait que des contaminations de groupe (clusters) peuvent apparaître, comme, par exemple, les live houses et les restaurants avec activités de divertissement en centre-ville. Après cela, le gouvernement envisagera d'assouplir les demandes d'auto-restriction vis à vis des types d'entreprise qui sont considérées comme capables d'assurer un certain niveau de sécurité après avoir mis en oeuvre de manière systématique des mesures de prévention du virus. En revanche, pour les entreprises pour lesquelles il est jugé difficile d'assurer un certain niveau de sécurité à ce stade, il envisage un assouplissement pour après le 18 juin, en fonction des mesures de prévention du virus envisagées.
Les gestionnaires de ces types d'établissement qui répondent aux « Trois F » seront appelés à continuer à coopérer en fonction de la situation du virus dans leur région.

  • Les événements

Pour les événements, la situation concernant notamment le niveau d'infection sera réévaluée toutes les trois semaines environ, afin d'assouplir progressivement le nombre maximum de participants. En revanche, les événements qui ont lieu à l'intérieur devront se tenir avec un nombre de personnes d'environ la moitié de la capacité de la salle.
Pour ce qui est des événements de grande envergure, tels que les rencontres sportives, qui impliquent le déplacement de nombreuses personnes en provenance de tout le pays, ils pourront d'abord avoir lieu sans spectateurs à partir du 19 juin.
Ensuite, les organisateurs de chaque événement devront prendre des mesures telles que disposer les sièges pour éviter des situations de « Trois F », faire en sorte de maintenir une liste des participants et de leurs coordonnées, etc. S'il n'est pas possible de gérer le risque, il leur sera demandé d'annuler ou reporter l'événement par mesure de prudence.

  • Aller au travail

À propos du lieu professionnel, nous sommes appelés à continuer à continuer les mesures limitant les contacts entre les gens, dont le télétravail ou les horaires décalés.
 

Mesures de prévention du virus par catégorie

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Nos autres actualités

Aucune actualité disponible.

Fermer