Hironao Kunimitsu, le sauveur

Rien n'arrête ce jeune entrepreneur 

I.P.O. 
Hironao Kunimitsu incarne la renaissance de l’industrie japonaise du jeu vidéo, et demain, de celle des média toute entière. Après sept ans d’existence seulement, sa maison de production de jeux vidéo mobiles, Gumi, prépare déjà sa prochaine introduction en Bourse. Les percées d’Apple et de Google au Japon ont détruit l’écosystème nippon où fabricants de matériel (Panasonic, Sony, Sharp), opérateurs téléphoniques (NTT, Docomo) et concepteurs de jeux travaillaient en excellente intelligence. « Les jeux se sont d’abord développés à partir des consoles inventées par Nintendo ou Sony. Puis NTT Docomo et le portail i-mode ont fait émerger de nouveaux acteurs, comme GREE et DeNA. », raconte un analyste du secteur. Depuis, GREE et DeNA ont raté leur mondialisation, et survivent comme des acteurs nippons locaux.
Gumi ne s’est pas fracassé sur les frontières du Japon, contrairement à ses aînés. Près de la moitié de son chiffre d’affaires est déjà réalisée à l’étranger.

Un homme du monde
Pourquoi ? Parce que Hironao Kunimitsu est l’enfant d’un monde ouvert. Pendant que l’industrie japonaise du mobile s’effondrait, il parcourait le monde avec son sac à dos. À son retour au Japon, au début des années 2000, il monte une boîte de production de reportages pour la télévision. Il est vite ulcéré par le conservatisme de ses employeurs. En revanche, il perçoit que son pays est en avance dans la téléphonie mobile, et que les applications à succès qui déferlent des États-Unis type twitter ou Facebook, utilisées sur des PCs, devront bientôt passer au mobile pour survivre. « J’ai créé un service Twitter pour mobiles, puis un service Facebook pour mobiles, mais je n’avais pas de contenu. J’ai donc décidé de faire du contenu », a-t-il raconté avec humour au forum TechAsia Singapore cet été. « Je veux être celui qui détrônera les Disney de l’Ancien Monde », avoue Hironao Kunimitsu.

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Nos autres actualités

Aucune actualité disponible.