Kanazawa, un continent se réveille

La ville est désormais aussi proche de Tokyo que Kyoto grâce au Shinkansen

Ouverture
C’est sans doute l’événement le plus important de l’industrie japonaise du tourisme. Kanazawa (ouest du Japon) est désormais accessible par shinkansen de Tokyo. Pour la première fois, le TGV japonais a rallié mi-mars celle qu’on surnomme parfois la Kyoto de l’Ouest. Kanazawa se trouve désormais, comme Kyoto, à 2h30 seulement de la capitale japonaise. Jusqu’à présent, les touristes qui souhaitaient s’y rendre à partir de Tokyo mettaient environ deux fois plus de temps. Les plus pressés prenaient l’avion, mais l’aéroport de Komatsu, qui dessert la ville, est à une heure de route de son centre.
La presse japonaise et les autorités locales se sont, à juste titre, enthousiasmées pour cette nouvelle desserte. Le shinkansen relie désormais deux parties du Japon qui demeurent physiquement séparées par la montagne, et ce progrès aura un impact très important sur les échanges commerciaux de la région avec le reste du pays. Cette ouverture de Kanazawa ne fait pas que des heureux parmi la population. « Les artistes, les intellectuels et les artisans demeurent dubitatifs. Ils attendent de voir ce que (et qui) le shinkansen va vraiment leur apporter » avertit Françoise Moréchand. La célèbre talentofrançaise, qui a élu sa résidence secondaire là-bas, a fait partie du comité d’accueil selectqui a accueilli le premier shinkansen à la gare de la ville.

Un succès venu d’ailleurs
Mais les Japonais n’ont peut-être pas encore perçu l’énorme impact du shinkansen sur le tourisme, en particulier étranger. Kanazawa a toujours été la « découverte de plus » pour les visiteurs étrangers. Ces derniers se contentaient en général, en guise d’excursion, d’une simple escapade à Kyoto dans leur découverte du Japon. Kanazawa leur offre soudain une perspective entièrement nouvelle. Pour l’instant, la ville accueille dix fois moins de touristes étrangers que Kyoto.
Claude Saulière , lui, a compris que cette région allait vivre une révolution dans les prochaines années. Cet entrepreneur français ultra-dynamique dirige l’agence de voyage Vivre le Japon, qui exploite un parc d’une trentaine de maisons d’hôtes à Kyoto. Il a récemment ouvert son premier hébergement à Kanazawa. Les premiers retours des clients laissent augurer un grand succès. « Le shinkansen aura d’abord un impact sur le tourisme intérieur. Mais les touristes étrangers vont venir découvrir la ville dans un second temps. Kanazawa offre une alternative à ce que l’industrie touristique appelle la golden route, ce chemin classique qu’empruntent généralement les touristes étrangers et qui passe par Tokyo, Hakone, Kyoto et Miyajima », s’enthousiasme-t-il. Parmi les touristes étrangers, Kanazawa a ciblé en particulier les touristes... français. La ville a envoyé une mission d’étude à Paris début janvier.

Admirable Kanazawa
Kanazawa a énormément d’atouts. Sa gastronomie, nourrie par les très riches fonds marins qui bordent ses côtes, est une des meilleures du pays. Son marché aux poissons a conservé le charme et la facilité d’abord qui existait jadis au marché aux poissons de Tsukiji à Tokyo. La ville a complété son patrimoine urbain d’ancienne capitale impériale avec de brillants musées d’art contemporain. C’est une ville d’artisans où on travaille l’or et la laque, mais aussi une ville étudiante toujours active. Mais Kanazawa est aussi riche de ses environs. « On peut faire beaucoup d’excursions dans la journée à partir de Kanazawa. La péninsule de Noto est magnifique. Le proche village de Shirakawa-Go est inscrit la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. Mais il faut encore que Kanazawa se distingue davantage de Kyoto et cultive sa propre identité ». Même avertissement de la part de Françoise Moréchand. « Je dis aux gens de Kanazawa de garder leur identité culturelle. Les gens ne viennent pas ici pour un petit Kyoto de plus. Ils viennent acheter des objets créés à Kanazawa, de laque et d’or pas des serviettes estampillées Kanazawa...» Un match a commencé entre la qualité et le bon marché, que Kanazawa doit gagner.

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Nos autres actualités

Aucune actualité disponible.