Secteurs & marchés

Le marché du prêt-à-porter au Japon

e marché du prêt-à-porter au Japon

Présentation du marché

Le marché japonais du prêt-à-porter féminin s’élevait à 49,55 milliards d’euros en 2015. Ce dernier est l’un des marchés compétitifs les plus dynamiques dans l’industrie mondiale, atteignant la quatrième place mondiale. Le marché des accessoires de mode a quant à lui été évalué à 23,17 milliards d’euros en 2015 et est en forte croissance.

En 2016, La France exportait pour une valeur de 115,4 millions d’euros de prêt-à-porter féminin vers le Japon. La France se situe donc à la 3e place des clients non européens de la France. En effet les importations depuis l’Union européenne ne cesse d’augmenter depuis quelques années. Selon le Yano Research Institute, le marché pour les produits des marques étrangères d’habillement et d’accessoire a atteint 8,5 milliards d’euros en 2013.

Le style français continue à bénéficier au Japon d’une excellente image. Autre point positif actuellement, le nombre d’intermédiaires diminue et les croisements entre circuits de distribution se multiplient ce qui facilite le lancement des marques étrangères.

Les vêtements pour femmes représentent la majeure partie des ventes de prêt-à-porter. 

Le marché des ventes de vêtements sur internet est prospère. En 2013, ce montant s’élevait à 10% des ventes de prêt-à-porter, soit environ 12 milliards d’euros, et continue d’augmenter. Cette croissance est notamment due au fait que de nouveaux services, tels que les retours sans frais, sont proposés ce qui rassurent les acheteurs. 

Tendances

Deux traits notables caractérisent les consommateurs japonais de prêt-à-porter : ils n’opposent pas de résistance précise aux designs et aux couleurs, ils s’attachent particulièrement à l’authenticité des marques, ce qui se traduit par un dédain pour les contrefaçons.

La segmentation des vêtements en fonction de l’âge des consommateurs reste forte. 

On observe actuellement un engouement pour les produits durables, provenant du commerce équitable ou portant le label bio. 

Le consommateur japonais change rapidement de goût et les nouvelles tendances se succèdent de plus en plus vite. Les jeunes femmes en général sont influencées par les blogs de célébrités mais aussi les magazines de mode. Ces dernières années les consommatrices semblent opter pour un style vestimentaire plus confortable. Les vêtements à la fois innovateur et confortable connaissent un succès notoire. La gamme « Heattech » de Uniqlo illustre parfaitement cela.

D’autre part, avec la campagne « Cool Biz » les travailleurs japonais sont invités à adopter des tenues vestimentaires plus décontractées que le classique costume/cravate sur leur lieu de travail. 

La qualité est souvent préférée au prix bas. En outre, si le consommateur japonais est certain de la qualité du produit, il sera prêt à y mettre le prix. La qualité est un facteur clé permettant de fidéliser les clients. 

Même si les quarantenaires sont ceux qui achètent le plus, les jeunes consommateurs ne vivant pas encore seuls, sont loin d’être négligeables. En effet, ils accordent beaucoup d’importance à leur apparence et dispose d’un budget destiné uniquement à leur achats vestimentaires. Ces derniers sont plus sensibles à la « Fast Fashion » qui leur permet d’accéder à des prix plus bas.  

Les femmes nées entre 1971 et 1974, issues de la seconde vague du babyboom japonais représentent désormais la tranche d’âge la plus importante de la population. Disposant d’un fort pouvoir d’achat elles constituent une cible idéale sur le segment haut de gamme. 

Réglementation

Il n’existe pas de réglementation concernant en particulier le prêt-à-porter au Japon.  Néanmoins, les produits de prêt-à-porter doivent respecter certaines conventions, notamment la Household Goods Quality Labeling Law pour l’étiquetage. 

Les douanes japonaises différencient les taux applicables aux produits de prêt-à-porter en fonction de deux variables : la composition du tissu et la qualité des matières utilisées. Ainsi, pour les produits français, le taux applicable varie entre 5% et 12,8%. Il faut ajouter à cela la TVA, de 5% qui devrait passer à 8% en 2014 et à 10% en 2015.

Salons

MODE IN FRANCE 

Date : 26 au 28 juillet 2017. 

Lieu : Belle Salle Shibuya Garden 

Il réunit plus de 70 marques françaises et 1600 acheteurs. 
 

JFW INTERNATIONAL FASHION FAIR 

Date :  26-28 septembre 2017

Lieu : Tokyo Big Sight 
 

TOKYO FASHION WEAR EXPO : Salon international de la mode de Tokyo 

Date : 11-13 octobre 2017

Lieu :  Tokyo Big Sight 


Le Service Appui aux Entreprises de la CCI France Japon accompagne plus de 150 projets d’entreprises par an depuis 1990.

Soyez le prochain à réussir au Japon, véritable porte d’entrée des entreprises en Asie.

N’hésitez pas à nous contacter :
par courriel
appui.entreprises(@)ccifj.or.jp

par fax
+81 (0)3-3288-9558

par  téléphone
+81 (0)3-3288-9627

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

France Japon Eco N° 157

Fermer