Analyses & EtudesSecteurs & marchés

L’EBC se félicite de l'accord de principe sur les négociations entre le Japon et l’Union Européenne

Le 6 juillet dernier, lors du sommet de Bruxelles, M. Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, M. Donald Tusk, président du Conseil européen et M. Shinzo Abe, Premier ministre japonais, ont conclu un accord de principe sur les négociations entre le Japon et l’Union Européenne.

"Aujourd'hui, nous avons convenu des principes d'un accord de partenariat économique dont l'incidence dépasse largement nos frontières", s'est félicité le président de la Commission européenne lors de la conférence de presse donnée à l’occasion.

L’EBC estime que cet accord, notamment basé sur la levée des barrières douanières et non-tarifaires aura un immense effet positif pour le commerce entre les deux parties.
Fervent défenseur de cet accord, l’EBC a toujours soutenu qu'un catalyseur comme un accord commercial de ce type, libérerait le potentiel réel entre les deux économies qui représentent ensemble, plus du tiers du PIB mondial.

En éliminant ces barrières commerciales, les importations et les ventes des produits européens au Japon devraient s’améliorer à la fois en termes de croissance et de coûts. La Commission européenne prévoit, par exemple, que, dans le cadre de l'APE, les exportations de l'UE vers le Japon des aliments transformés pourraient augmenter jusqu'à 180% et les produits chimiques de plus de 20%.

L'EBC suivra de près l'évolution des négociations restantes et la mise en œuvre de cet accord pour s'assurer que l'EPA réalise les résultats nécessaires à l'ouverture du marché japonais.

L'entrée en vigueur du traité commercial définitif ne sera effectif avant 2019, mais cet accord permet d’officialiser l’entente des Européens et des Japonais sur la plupart des sujets importants.

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

France Japon Eco N° 157