Procédures et informations liées à l’entrée et à la sortie du territoire japonais

Procédures et informations liées à l’entrée sur le territoire japonais

Cet article résume à date les conditions d'entrée et des sorties des étrangers et résidents sur le territoire japonais

Source : Ambassade de France au Japon et  Infos Locales au Japon ET

---

Toutes les informations ci-dessous ne sont qu’indicatives. Il peut y avoir des retards de mise à jour.

Immigration au Japon – nouveaux visas

Pour le moment, les restrictions aux frontières sont maintenues, mais le gouvernement japonais accorde certaines dérogations.

Pour les appliquer de manière impartiale, deux types de raisons exceptionnelles :

Toutes les informations détaillées

 

Personnes en possession d’une zairyu card (qui vivent déjà au Japon)

Les personnes qui ont déjà une carte de résident (zairyu card) peuvent déjà revenir au Japon, mais il y a des démarches à faire.

Plus d'informations :

À propos du retour au Japon des résidents étrangers

 

Démarches et documents nécessaires pour un re-entry au Japon

 

 

Mesures d’assouplissement pour le retour et la re-entrée au Japon de personnes vivant au Japon, après des voyages d’affaires courts

À compter du 1er novembre 2020, les japonais résidents au Japon et les ressortissants étrangers en possession d’un statut de résidence au Japon bénéficient d’un assouplissement des mesures de quatorzaine du business track lorsqu’ils reviennent au Japon après un séjour professionnel court à l’étranger. Les détails se trouvent sur la page du ministère de l’Économie, des Technologies et de l’Industrie

Plus d'informations

 

 

Retourner au Japon

Avant votre retour au Japon : obtention d’un certificat de test Covid-19

Source : Ambassade de France au Japon, 3 novembre 2020

Un certificat de test Covid-19 doit être obtenu auprès d’un établissement médical dans le pays/la région de séjour, prouvant un résultat négatif à un test pour la Covid-19 dans les 72 heures précédant le départ du pays/de la région de séjour, pour la réadmission au Japon).

Important :

  • le certificat attestant un résultat négatif doit être établi en anglais sur le formulaire spécifique fourni sur le site du ministère (ou sur une copie comportant les mêmes informations, dans les mêmes termes) (voir ici les indications du ministère des Affaires étrangères japonais sur le modèle à respecter) ;
  • le certificat doit être rempli par l’établissement médical (entièrement en anglais) et signé par votre médecin ou être revêtu de son cachet.
  • la méthode de test utilisée doit être conforme aux méthodes agréées figurant sur le formulaire.

Trouver un endroit pour faire le test de dépistage

De retour au Japon

  • Dans l’aéroport d’arrivée, après le passage de l’immigration, vous présenterez votre certificat de test, puis vous serez soumis à un nouveau test du Covid-19 effectué par les services de quarantaine de l’aéroport.
  • Interdiction d’utiliser les transports publics (y compris le train et les vols intérieurs) ou un taxi ordinaire (utilisation d’un véhicule individuel).

Pour information : le ministère japonais de la Santé établi une liste des sociétés de transport habilitées (taxis) qui peuvent, sur réservation, prendre en charge le trajet des personnes soumises à une période de quatorzaine à leur arrivée au Japon, de l’aéroport d’arrivée jusqu’à leur domicile. L’ambassade de France n’a aucune responsabilité dans la sélection de ces entreprises.

  • Tous les voyageurs doivent obligatoirement effectuer une quatorzaine à leur retour au Japon (dans un lieu de leur choix).

Par dérogation à ce principe, depuis le 1er novembre, les mesures de quatorzaine sont partiellement levées pour les voyageurs d’affaires qui auraient quitté le Japon pour un déplacement professionnel de moins de sept jours. Cet assouplissement concerne aussi bien les ressortissants japonais que les résidents étrangers au Japon. Si une quatorzaine a été imposée au voyageur dans son pays de destination, le délai de sept jours ne court qu’à partir de la fin de la quatorzaine.

Pour que le voyageur puisse bénéficier de cette exemption de quarantaine, l’entreprise ou l’institution qui l’emploie devra s’engager au respect de certaines obligations :

  1. test PCR obligatoire avant le retour au Japon puis nouveau test obligatoire à l’arrivée
  2. communication aux autorités sanitaires d’un plan précisant le lieu de résidence et le programme des activités de la personne pendant les deux semaines suivant son retour au Japon
  3. pendant 14 jours : interdiction d’emprunter les transports en commun, port du masque systématique, autocontrôles réguliers de l’état de santé.

Avant votre départ du Japon

Suppression de la demande d’autorisation préalable

Source : Ambassade de France au Japon, 3 novembre 2020

Depuis le 1er septembre 2020, les ressortissants étrangers au Japon bénéficiant d’un statut de résident en cours de validité (carte de résident et "re-entry permit") ont à nouveau la possibilité de quitter temporairement le territoire japonais puis d’y revenir. Jusqu’à présent, ils devaient pour se faire, préalablement à leur départ du Japon, communiquer leur plan de vol et un certain nombre d’informations à l’Agence de l’immigration afin d’obtenir une autorisation administrative.

Depuis le 1er novembre 2020, cette obligation d’autorisation administrative est abandonnée. Les résidents étrangers peuvent donc quitter le territoire japonais quand ils le souhaitent, munis de leur titre de séjour (voir annonce du site du ministère des Affaires étrangères japonais).
 

Informations sur les mesures à l’arrivée en France

Source : Ambassade de France au Japon, 4 novembre 2020

Des mesures sanitaires s’appliquent à tous les voyageurs avant le départ et à l’arrivée sur le territoire français. De plus, des restrictions d’accès au territoire français existent en fonction du pays de provenance des voyageurs.

Est-ce que je peux venir en France ?

Cela dépend de la circulation du virus dans votre pays de départ.

►Pays pour lesquels ne s’appliquent aucune restriction à l’entrée

Si vous arrivez d’un pays de la liste ci-dessous , vous pouvez venir en France métropolitaine sans restriction liée à la Covid-19.

États membres de l’Union européenne, Andorre, Australie, Canada, Corée du sud, Géorgie, Islande, Japon, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Nouvelle-Zélande, Royaume-Uni, Rwanda, Saint-Marin, Suisse, Thaïlande, Tunisie, Uruguay, Vatican.

►Pays pour lesquels des restrictions d’accès s’appliquent

Si vous arrivez d’un autre pays, vous ne pouvez venir en France que si votre voyage entre dans le cadre de l’une des dérogations suivantes :

  • Vous êtes ressortissant français (le cas échéant avec votre conjoint et vos enfants) ;
  • Vous êtes ressortissant de l’Union européenne ou ressortissant andorran, britannique, islandais, liechtensteinois, monégasque, norvégien, suisse, de Saint-Marin ou du Vatican, et votre résidence principale est en France ou vous transitez par la France pour rejoindre votre pays de nationalité ou de résidence (le cas échéant avec votre conjoint et vos enfants) ;
  • Vous êtes titulaire d’un titre de séjour ou d’un visa de long séjour français ou européen en cours de validité, et votre résidence principale est en France ou vous transitez par la France pour rejoindre votre domicile dans l’espace européen ;
  • Vous êtes en transit de moins de 24 heures en zone internationale ;
  • Vous êtes membre de délégation en mission officielle, ou personnel d’une mission diplomatique ou consulaire, ou personnel d’une organisation internationale qui a son siège ou un bureau en France, le cas échéant avec votre conjoint et vos enfants ;
  • Vous êtes professionnel de santé étranger concourant à la lutte contre la Covid-19 ;
  • Vous êtes membre d’équipage ou personnel étranger exploitant un vol passager ou cargo, ou voyageant comme passager pour vous positionner sur votre base de départ ;
  • Vous assurez le transport international de marchandises ;
  • Vous êtes conducteur ou équipier d’autocar ou de train de passagers ;
  • Vous êtes membre d’équipage ou personnel exploitant un navire de commerce ou de pêche ;
  • Vous êtes étudiant titulaire d’un visa long séjour ou un visa court séjour (VCS) pour études ou stages ou venant pour moins de 90 jours d’un pays dispensé de VCS et vous pouvez justifier d’un lieu d’hébergement en France ;
  • Vous êtes professeur ou chercheur employé ou invité par un établissement d’enseignement ou un laboratoire de recherche français et vous vous déplacez à des fins d’études et d’enseignement ;
  • Vous êtes titulaire d’un visa long séjour « passeport Talent ».

Pour votre arrivée en France, vous devrez compléter et avoir sur vous 2 documents

  • Une attestation de déplacement international dérogatoire vers la France métropolitaine. Cette attestation est à présenter aux compagnies de transport avant l’utilisation du titre de transport et aux autorités en charge du contrôle aux frontières (liaisons aériennes, maritimes, terrestres, dont les liaisons ferroviaires).
  • Une déclaration sur l’honneur que vous ne présentez pas de symptômes de la Covid-19.

Ces documents sont téléchargeables en français et en anglais sur le site du Ministère de l’intérieur

De plus, selon votre lieu de départ, si vous avez plus de 11 ans vous serez soumis à une obligation de test avant d’embarquer ou lors de votre arrivée :

A. Bahreïn, Émirats arabes unis, États-Unis, Panama :
vous devrez présenter un résultat de test PCR négatif, réalisé moins de de 72 heures avant le départ, avant l’embarquement. Vous ne pourrez pas embarquer si vous ne pouvez pas présenter ce document.

B. Algérie, Argentine, Arménie, Aruba, Bahamas, Belize, Bosnie-Herzégovine, Brésil, Cap-Vert, Chili, Colombie, Costa Rica, Guyana, Inde, Irak, Israël, Territoires palestiniens, Kosovo, Koweït, Liban, Libye, Madagascar, les Maldives, Mexique, Moldavie, Monténégro, Oman, Paraguay, Pérou, Qatar, République dominicaine, Serbie, Turquie ou Ukraine :
vous devrez soit présenter un résultat de test PCR négatif, réalisé moins de 72 heures avant le départ, soit effectuer un tel test à l’aéroport d’arrivée en France.

C. Pour les pays qui ne sont pas sur la liste ci-dessus, vous êtes encouragés à effectuer un test PCR préalablement à votre voyage ou à l’aéroport d’arrivée. Dans le cas contraire, vous serez invité à respecter une quarantaine de 7 jours chez vous ou dans une structure d’hébergement adapté.

Dans tous les cas les restrictions habituelles de voyage s’appliquent (visa, durée de séjour, etc).
Les documents autorisant le séjour en France qui auraient expiré entre le 16 mars 2020 et le 15 juin 2020 ont par ailleurs été prorogés pour une durée de 6 mois.

Attention, d’autres règles s’appliquent aux voyages vers et depuis les territoires d’Outre-mer français.

Pour plus d’information, consultez le site du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

Je voyage vers la France. Serai-je soumis à une quarantaine lors de mon arrivée ?

Si vous arrivez d’un pays de la liste ci-dessous et si vous n’avez pas visité un pays tiers dans le mois qui précède votre arrivée en France métropolitaine, vous ne devrez pas effectuer de quarantaine.

États membres de l’Union européenne, Andorre, Australie, Canada, Corée du sud, Géorgie, Islande, Japon, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Nouvelle-Zélande, Royaume-Uni, Rwanda, Saint-Marin, Suisse, Thaïlande, Tunisie, Uruguay, Vatican.

Si vous arrivez d’un autre pays, ou si vous avez visité un autre pays dans le mois qui précède votre arrivée, vous serez soumis à une quarantaine de 7 jours dans les cas suivants :

  • vous présentez des symptômes d’infection à la COVID-19 à votre arrivée, ou
  • vous ne pouvez pas présenter de test PCR négatif, effectué moins de 72 heures avant votre départ.

Il est fait appel au civisme et au sens des responsabilités des voyageurs pour mettre en œuvre les précautions sanitaires recommandées par les autorités.

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Nos autres actualités

Aucune actualité disponible.