Bilans d’évènementComités

Ressources Humaines : comment tirer parti de l’intelligence artificielle ?

Le Comité Ressources Humaines de la CCI France Japon a accueilli le 31 mai dernier le fondateur et PDG d’IGS (Institution for Global Society) Masahiro Fukuhara ainsi que le fondateur et PDG de HRD Universe, Toyohiro Matsuda, pour parler des nouvelles technologies au service des ressources humaines. Le premier événement de l’année du Comité Ressources Humaines, présidé par la Responsable RH du groupe Airbus au Japon Hélène Burger, a réuni plus de quarante professionnels du même secteur venant de diverses sociétés membres de la Chambre.

Masahiro Fukuhara, également professeur à l’université de Hitotsubashi, a parlé des avancées technologiques concernant l’I.A. (Intelligence Artificielle) et leur impact dans le secteur des ressources humaines. Donnant les exemples de restaurants où le service est complètement assuré par des machines, de l’existence d’outils open-source permettant à n’importe qui de créer une I.A. et de cabinets d’avocats où ces derniers ne font que vérifier les données fournies par des logiciels d’I.A. – qui prennent eux-mêmes les décisions finales – il estime que 49% des emplois des travailleurs de bureau disparaîtront d’ici 2030 au Japon contre 47% aux Etats Unis et 35% en Angleterre.

La singularité technologique – le moment où le processus d’auto-amélioration d’une intelligence artificielle atteint une vitesse exponentielle, engendrant une « superintelligence »qui dépasse qualitativement l'intelligence humaine – est prévue, selon certains observateurs, en 2045. Son conseil : « il ne faut pas ignorer le potentiel des intelligences artificielles ; nous devons dès aujourd’hui réfléchir aux façons dont les avancées des I.A. pourront nous affecter ».

En collaboration avec le gouvernement japonais, IGS a effectué de nombreuses recherches pour comprendre les critères à remplir pour générer de l’innovation au sein d’une société (diplômes possédés par les employés, ressources humaines nécessaires, etc.) et a développé une application qui évalue le potentiel des candidats.

Toyohiro Matsuda, ancien directeur mondial des Ressources Humaines du géant Mitsubishi Corporation (600 compagnies dans le groupe, 70 000 employés), a préconisé les trois principes d’entreprise de Mitsubishi toujours en vigueur depuis 80 ans : la responsabilité sociétale des entreprises, l’intégrité et l’équité, et la compréhension globale à travers les affaires.

Fondateur du premier département RH global dans le groupe en 2012, Toyohiro Matsuda a cité les principaux problèmes concernant les ressources humaines au sein des sociétés au Japon : l’absence de vision à moyen et long-terme du HRD (Human Resources Development), une dépendance excessive des employés ayant une longue ancienneté dans l’entreprise et un manque d’évaluation juste et objective. Il a également exposé un autre problème inquiétant : les employés ne connaissent généralement pas les raisons exactes de leur promotion.

Il recommande comme solutions l’analyse des big data, l’utilisation de technologies pour évaluer le potentiel individuel des employés, dans le HRD et le HCD (Human Capital Development), dans la vérification des compétences et performances et dans la gestion de carrière, parmi d’autres. Il a également invité à conjuguer les efforts d’écoute des employés via analyses cognitives et auto-évaluations.

En clôture de l’événement, Masahiro Fukuhara a déclaré que les PME seraient les plus affectées par les progrès de l’I.A., les grandes entreprises ayant de moins en moins besoin de sous-traitants. Cela étant dit, les avancées technologiques amènent aussi une diminution des coûts relatifs, et il est concevable que les I.A. deviennent bientôt accessibles aux startups et petits commerces. Estimant que la moitié des emplois des travailleurs de bureau seront petit à petit supprimés, il reconnaît cependant que de nouvelles positions seront créées. « Tant que nous continuons à apprendre et ne cessons de progresser, nous ne demeurerons pas au chômage ».

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin