Bilans d’évènement

Séminaire Edenred : l’importance du repas des employés pour les entreprises

Edenred

Le mardi 3 octobre dernier se déroulait au Happo-En un séminaire Edenred coorganisé avec la CCI France Japon et avec le soutien de GR Japan.

Trois sujets ont été abordés durant le séminaire : la répercussion du repas sur la productivité, la satisfaction des employés et les révolutions du mode de travail.

Connu notamment pour être le leader mondial des solutions facilitant le bien-être quotidien des employés, Edenred mène également des projets et des enquêtes sur la réforme de leurs conditions de travail et leur satisfaction au sein de l'entreprise.

Le repas des employés : un investissement important pour les sociétés

Le séminaire a débuté par un exposé de Christopher Wanjek, chercheur et auteur de l’ouvrage Food At Work: Workplace Solutions for Malnutrition, Obesity and Chronic Diseases (2005).

Le conférencier a souligné l’importance du repas pris dans le cadre de la journée de travail et son implication sur la productivité des employés.

Selon lui, les repas des employés ont un impact à la fois sur la productivité, la santé et la sécurité. Plus un employé mange mal, plus on constate une augmentation de l’absentéisme, des congés maladie et de la fatigue, qui se répercute sur les résultats de l’entreprise.

Ses recherches et études font apparaître que la prise d’un repas sain et équilibré permet aux employés d’être plus efficaces dans leur travail.

En prenant exemple sur le mode opératoire de Google et le slogan du co-fondateur Sergey Brin : « families eat together », qui fournit à ses employés des repas gratuits, Christopher Wanjek explique que cette prise de repas en commun permet de renforcer les relations entre collègues et de lisser les liens hiérarchiques. Ces effets positifs contribuent au bon développement de la société.

Autre exemple cité, la cafétéria de Tanita Corporation, qui propose un menu équilibré à moins de 500 calories à ses employés et qui constate un effet positif, avec une réduction de 10% des frais médicaux.

Les efforts réalisés par l’Europe et le Japon

Laurent Gachet, Project Director chez Edenred France a ensuite pris la parole afin de livrer sa vision sur les investissements liés aux repas pris en Europe.

Les Ticket Restaurant® ont largement contribué à l’augmentation du pouvoir d’achat des employés et nombre de pays européens ont d’ores et déjà adopté ce système.

Selon lui, les efforts mis en place concernant les repas des employés permettent d’engendrer bien-être mais aussi améliorations sur le plan social.

En Grande-Bretagne par exemple, une allocation de 55 livres sterling par semaine est attribuée aux parents qui travaillent afin de les aider à mieux concilier vie professionnelle et personnelle. La Finlande et la Suède ont, quant à elles, mis en place des vouchers « sport et culture » pour encourager les employés à s’adonner à des activités sportives, culturelles et de détente. Autre exemple, en Roumanie, le choix s’est porté sur l’attribution de vouchers voyage pour découvrir le pays et booster son économie touristique.

Pour finir, Malik Roumane, actuel Président-directeur général d’Edenred Japon a offert sa vision du marché japonais. Il a tout d’abord rappelé que le pays dispose de nombreux restaurants mais que la qualité des repas du midi et le temps accordé à ceux-ci étaient en baisse.
Il explique qu’au Japon la gestion budgétaire dans un couple est prise en charge par la femme qui donne un montant « d’argent de poche » (okozukai) fixe à son mari. Ce montant mensuel, de 77.725 yens en 1990, a fortement baissé pour atteindre aujourd’hui 37 428 yens en moyenne, ce qui se répercute directement sur le budget déjeuner pendant la semaine de travail.

Plus d’informations sur les Ticket Restaurant® d’Edenred sont disponibles sur cette page.
Vous pouvez retrouver l’ouvrage de Christopher Wanjek libre d’accès sur son site officiel.

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

France Japon Eco N° 158