Un nouvel ambassadeur à Tokyo

Un nouvel ambassadeur à Tokyo

Le petit village provençal de Ménerbes avait connu une renommée mondiale grâce au résident Peter Mayle, auteur du best-seller Une année en Provence. Un autre résident, japonais cette fois, est son nouvel ambassadeur : en juillet, Tomoyuki Wada est devenu le premier ambassadeur de la Confrérie de la Truffe et du vin du Lubéron. Ce chef en charge de 2 restaurants français d'Hatchobori (Tokyo), les tonneaux et Maturité a silloné le sud-est de la France à la recherche de petits vins inconnus au Japon. Avant d'en sélectionner 7, la plupart dans le Lubéron, qu'il importe directement.
À la différence du Quai d'Orsay ladite confrérie confère le rang d'ambassadeur au terme d'une procédure d'intronisation. Le candidat doit goûter une truffe, déguster et reconnaître les caractères organoleptiques d'un vin du Lubéron, avant de lire le serment de la Confrérie : « O truffe tuber Melanosporum... » L'épreuve a été « passée avec succès », assure le quotidien La Provence. 

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

France Japon Eco N° 157

Fermer