Vie des membres

Bon anniversaire Dalloyau !
En 1682, Charles Dalloyau inaugurait la lignée d'officiers de bouche qui perdure à travers le groupe éponyme aujourd'hui. En 1982, le nom arrivait enfin au Japon, représenté par la société Fujiya. Trente ans plus tard, le 22 novembre, la maison a fêté son anniversaire à l'ambassade de France à Tokyo. Yann Brys, Meilleur Ouvrier de France (MOF) en 2011 dans la catégorie Pâtisserie et Confiserie, était présent. Dalloyau est vendu dans quinze points de vente exclusifs dont deux magasins phares, à Ginza et à Jiyugaoka. Tout le monde a son petit macaron ?

Michelin sur les routes numériques
Non content de guider les automobilistes sur les autoroutes physiques, Michelin investit les réseaux virtuels. Bibendum a annoncé le 28 novembre avoir mis en ligne ses recommandations sur l’ensemble des 1683 bonnes adresses recommandées par le petit guide rouge et ses « cousins » au Japon. Le site web inclut le guide Michelin 2013, le guide sur Hokkaido et le guide Bonnes petites tables Tokyo. Il sera rejoint au printemps par un guide sur Hiroshima. Cette migration est réalisée conjointement avec Gurunavi, le site web nippon des gastronomes numériques. « Le guide Michelin numérique existe en Europe et aux États-Unis depuis deux ans. Il était donc naturel que le Guide Michelin Japon suive ce mouvement » explique Bernard Delmas, directeur général de Michelin au Japon et président de la CCIFJ.  

« Au Japon, le modèle économique est simple : le consommateur paie un abonnement de 210 yens par mois, ou 2400 yens, soit le prix d'un guide papier en librairie par an pour l'accès en ligne de tous les guides Japon. Il s'agit d'accompagner le mouvement général d'internet et le déclin du support papier. La numérisation et mise à disposition sur internet et smartphones est beaucoup plus économique que la distribution de livres en librairie, surtout au Japon. Nous gardons une édition papier, dont la distribution en librairie et par internet se poursuivra, mais de manière plus efficace et rationnelle, en se concentrant sur les grandes librairies du Japon. La sécurité des données numérisées est assurée grâce à l'expérience de Gurunavi », précise Bernard Delmas.

Valeo ouvre la porte à U-Shin
Valeo a cédé son activité Mécanismes d’Aaccès pour 223 millions d’euros à l’équipementier U-Shin. « Cette  activité est essentiellement mécanique et regroupe des produits tels que verrous, antivols de direction, poignées et serrures. Elle bénéficie d’une forte implantation en Europe et en Amérique du Sud et devrait générer en 2012 un chiffre d’affaires prévisionnel de 580 millions d’euros. Valeo Mécanismes d’Accès emploie 4 500 personnes sur 12 sites industriels », précise Valeo. Ce projet de cession s’inscrit dans la stratégie de Valeo visant à se focaliser sur la réduction des émissions de CO2 et l’accélération de sa croissance en Asie et dans les pays émergents.
U-Shin de son côté est un des leaders asiatiques des Mécanismes d’Accès pour l’automobile. Il génère un chiffre d’affaires annuel de 62 milliards de yens, équivalent aux ventes de son acquisition.
L’équipementier japonais espère que cette acquisition lui permettra de réussir sa mondialisation sur son segment. Aujourd’hui 70% de ses clients sont au Japon, et 30% sont à l’étranger. U-Shin veut inverser ces ratios. « L’acquisition de Valeo Mécanismes d’Accès ferait de U-Shin un leader mondial avec une présence de premier plan en Asie, en Europe et en Amérique du Sud et un portefeuille clients diversifié », explique Valeo. « Nous consoliderons et réorganiserons nos unités de production une fois la transaction conclue » a promis Kohji Tanabe, directeur général du groupe, dans une interview au Nikkei fin novembre.

Air France, soixante ans au Japon et un nouvel envol
Air France souhaite renforcer sa desserte de Tokyo grâce à la mise en place d’un nouveau vol quotidien, exploité en moyens propres, vers l’aéroport de Tokyo-Haneda à partir de l’été 2014. Proche du centre-ville, cette nouvelle liaison favorisera par ailleurs la desserte des autres villes de l’archipel nippon grâce aux nombreux vols intérieurs japonais proposés au départ de Tokyo-Haneda. Depuis 2010, Air France commercialise des sièges en partage de codes sur les vols exploités par Japan Airlines entre Paris-CDG et Tokyo-Haneda. Un quart des 447.000 « slots » d’Haneda est pour les lignes internationales. « Je suis très heureux de célébrer soixante ans de présence ininterrompue d’Air France au Japon. Aujourd’hui, nous souhaitons nous renforcer sur ce marché stratégique en offrant une excellente desserte de Tokyo et Osaka ainsi que du réseau intérieur japonais grâce à notre partenaire Japan Airlines. De plus, nous nous attachons à développer un produit totalement adapté aux clients des lignes japonaises » a déclaré Alexandre de Juniac, PDG du groupe, le 28 novembre à Tokyo. Air France a fêté ses soixante ans de présence au Japon en 2012.

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Nos autres actualités

Aucune actualité disponible.