Editorial : les enjeux de demain

Armel Cahierre, président de la CCI France Japon

L'entrée en vigueur de l'accord de libre-échange Japon- Union Européenne est une excellente nouvelle. Cette ouverture n'est pas soudaine ; dans tous les secteurs, de l'automobile à l'agroalimentaire, des réussites spectaculaires attestent de la facilité de l'accès au pays. En 2017 les droits de douane moyens (pondérés en fonction des échanges) du Japon étaient de 2,1% contre 3% pour l'UE. Les succès de nos sociétés le prouvent : c'est un pays où il est possible de prospérer. Avec une population en déclin, l'ouverture sur le monde devient une nécessité pour le Japon, qui se positionne maintenant en champion du libre échange.

Cet accord ouvre aussi une nouvelle époque. Les enjeux ne sont plus uniquement commerciaux ou tarifaires mais technologiques, financiers et sociétaux. La coopération entre la France et le Japon passera de plus en plus par des investissements, de la recherche et une vision en commun sur le rôle des avancées technologiques dans nos sociétés. Le Business forum du 11 décembre abordera ces thèmes : libre échange, investissements conjoints, avancées technologiques et bouleversement du rapport de l'homme au travail.

Armel Cahierre, président de la CCI France Japon

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

France Japon Eco N° 158