Japonais, sujets sensibles

Les Japonais (lignes de vie d'un peuple)

Raphaël Languillon-Aussel a voulu mieux comprendre l'ojet de sa fascination : le Japon. Pour ce faire il a rencontré 23 personnes différentes qui forment un kaléidoscope contemporain, mémoire vive, comme on dit des ordinateurs, de ce pays. Il tire de ses entretiens la conclusion que le Japon est beaucoup moins homogène qu'on le prétend et que sa société "fourmille" (attention à l'emploi de ce verbe). « À présent les écarts se creusent, les femmes revendiquent leurs droits, les minorités se font entendre, (...) le Japon et les Japonais se transforment, et tout part dans mille directions différentes », écrit-il en introduction. Le livre est très bien écrit. Mais ces personnalités frappent par leur solitude. Il est permis de voir au contraire au Japon la société réactionnaire par excellence, qui refuse obstinément toutes les avancées sociales et sociétales des autres démocraties (abolition de la peine de mort, des frontières, de l'autorité, égalité hommes-femmes,...), et fait mine de changer pour mieux demeurer en l'état.

Les Japonais (lignes de vie d'un peuple), éd. Ateliers Henry Dougier.

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

France Japon Eco N° 157