Toutes les routes partent de Nihonbashi

Toutes les routes partent de Nihonbashi

LE NOUVEAU QUARTIER DE NIHONBASHI EST UN PETIT HAVRE D’AFFAIRES ET DE PARADIS

KILOMÈTRE ZÉRO

Quand vous êtes au Japon, à quelle distance de la CCI êtes-vous ? La réponse est désormais sur tous les panneaux de signalisation du pays qui indiquent « Tokyo » ! Tous les chemins mènent à Rome mais si les routes partent en France de Notre-Dame, elles partent au Japon du pont de Nihonbashi, à quelques centaines de mètres du nouveau siège de votre Chambre.

Le quartier de Nihonbashi est une plaque tournante du Japon. Géographique : c’est du pont éponyme que partent les routes qui relient la capitale aux autres centres névralgiques du pays depuis plus de quatre siècles. Son emplacement géographique à un jet de pierre de la gare de Tokyo, entre le quartier du luxe de Ginza et celui de l’électronique d’Akihabara, entre la ville nouvelle et la « villebasse » de Shitamachi, en a fait un lieu de rencontres et d’échanges. C’est pourquoi Nihonbashi a toujours attiré les entreprises les plus dynamiques du Japon, petites ou grandes.

Nihonbashi est aussi une plateforme historique et économique : il fait le lien entre le Japon médiéval d’Edo et le Japon moderne qui naît à la fin du 19e siècle. Sous l’égide du promoteur Mitsui, il ménage depuis des siècles gens du cru et nouveaux venus. L’épicerie locale Ninben sert ses clients depuis 1699 ! Le coutelier Kiya, ouvert en 1792, est contemporain de la Révolution Française. Le grand magasin Mitsukoshi, fondé en 1883, est un des « lieux de mémoire » du Japon moderne. Quant au temple Fukutoku, fondé au neuvième siècle, il a survécu à tous les plans de rénovation urbaine des 1200 dernières années. Mais les nouveaux arrivants ont aussi toute leur place à Nihonbashi. De nouveaux immeubles de bureaux et complexes commerciaux ont surgi de terre depuis quelques années alimenté par des infrastructures de transport modernes et pratiques. Restaurants gastronomiques et hôtels de luxe sont au service de la clientèle des affaires. C’est ici que le géant pharmaceutique Takeda a installé son nouveau siège. « C’est à partir de Nihonbashi, à Tokyo, que nous poursuivrons notre mission : améliorer la santé et l’avenir des gens dans le monde entier » a promis son pd-g, le français Christophe Weber.

Mais Nihonbashi sait aussi être modeste. Témoins les centaines de petites échoppes qui y servent des repas succulents pour moins de 1000 yens et les magasins qui regorgent de babioles abordables. Nihonbashi est aussi un havre de plaisir pour les petites bourses et pour les habitants du coin. Ainsi est-il parvenu à maintenir une authentique vie de quartier qui repose sur ses habitants et non sur les touristes et travailleurs de jour. D’où le charme tenace qui émane de ses rues pavées.

Le pont de Nihonbashi symbolise encore les excès du développement urbain japonais depuis qu’il est coiffé par un bras de périphérique impersonnel, construit au moment des Jeux Olympiques de 1964. Les pouvoirs publics ont promis de libérer le ciel un jour. On finit toujours par s’entendre à Nihonbashi.

2019~ : L’ÈRE CCI

De Yotsuya à Nihonbashi

La CCI a changé d’ère un peu en avance : le 25 avril, une semaine avant que la troisième économie du monde entre dans l’ère Reiwa le 1e mai, votre Chambre emménageait avec l'aide de Santa fe Relocation Service dans ses nouveaux locaux de Nihonbashi, dans le coeur historique de Tokyo.
Nos membres connaissaient bien les locaux de Yotsuya, dans lesquels nous avions emménagé en août 1995, 24 ans plus tôt. Ceux qui ne se sont pas encore rendus à la nouvelle adresse ne seront pas déçus. La Chambre est désormais située derrière le nouveau complexe commercial Coredo, nichée dans une des plus vibrionnantes artères commerciales de la plus grande (et plus agréable, selon la plupart des classements internationaux) ville du monde. Elle occupe les deux premiers étages de l’immeuble YS, derrière le siège récemment inauguré du géant pharmaceutique Takeda, dirigé par le Français Christophe Weber.

De l'espace !

Le plus intéressant pour les membres est sans doute L’Espace@ccifj : une salle de 120 mètres carrés avec une capacité de 100 personnes, de plain-pied sur la rue, équipée du dernier cri de la technologie pour organiser toutes sortes d’événements - pour tous budgets : conférence de presse, séminaire, lancement de produit, séance de formation… La politique tarifaire de L’Espace@ccifj a été calculée pour être compétitive dans ce quartier exceptionnel, en particulier bien sûr envers les entreprises membres. La CCI entend servir ses membres et s’insérer dans la vie du quartier en faisant la promotion d’une identité française distincte. Ces locaux sont les nôtres. Les vôtres. N’hésitez pas à nous contacter ! 

Pour tout renseignement : k.bachtli(@)ccifj.or.jp

Toutes les routes partent de Nihonbashi

Toutes les routes partent de Nihonbashi

LE NOUVEAU QUARTIER DE NIHONBASHI EST UN PETIT HAVRE D’AFFAIRES ET DE PARADIS

KILOMÈTRE ZÉRO

Quand vous êtes au Japon, à quelle distance de la CCI êtes-vous ? La réponse est désormais sur tous les panneaux de signalisation du pays qui indiquent « Tokyo » ! Tous les chemins mènent à Rome mais si les routes partent en France de Notre-Dame, elles partent au Japon du pont de Nihonbashi, à quelques centaines de mètres du nouveau siège de votre Chambre.

Le quartier de Nihonbashi est une plaque tournante du Japon. Géographique : c’est du pont éponyme que partent les routes qui relient la capitale aux autres centres névralgiques du pays depuis plus de quatre siècles. Son emplacement géographique à un jet de pierre de la gare de Tokyo, entre le quartier du luxe de Ginza et celui de l’électronique d’Akihabara, entre la ville nouvelle et la « villebasse » de Shitamachi, en a fait un lieu de rencontres et d’échanges. C’est pourquoi Nihonbashi a toujours attiré les entreprises les plus dynamiques du Japon, petites ou grandes.

Nihonbashi est aussi une plateforme historique et économique : il fait le lien entre le Japon médiéval d’Edo et le Japon moderne qui naît à la fin du 19e siècle. Sous l’égide du promoteur Mitsui, il ménage depuis des siècles gens du cru et nouveaux venus. L’épicerie locale Ninben sert ses clients depuis 1699 ! Le coutelier Kiya, ouvert en 1792, est contemporain de la Révolution Française. Le grand magasin Mitsukoshi, fondé en 1883, est un des « lieux de mémoire » du Japon moderne. Quant au temple Fukutoku, fondé au neuvième siècle, il a survécu à tous les plans de rénovation urbaine des 1200 dernières années. Mais les nouveaux arrivants ont aussi toute leur place à Nihonbashi. De nouveaux immeubles de bureaux et complexes commerciaux ont surgi de terre depuis quelques années alimenté par des infrastructures de transport modernes et pratiques. Restaurants gastronomiques et hôtels de luxe sont au service de la clientèle des affaires. C’est ici que le géant pharmaceutique Takeda a installé son nouveau siège. « C’est à partir de Nihonbashi, à Tokyo, que nous poursuivrons notre mission : améliorer la santé et l’avenir des gens dans le monde entier » a promis son pd-g, le français Christophe Weber.

Mais Nihonbashi sait aussi être modeste. Témoins les centaines de petites échoppes qui y servent des repas succulents pour moins de 1000 yens et les magasins qui regorgent de babioles abordables. Nihonbashi est aussi un havre de plaisir pour les petites bourses et pour les habitants du coin. Ainsi est-il parvenu à maintenir une authentique vie de quartier qui repose sur ses habitants et non sur les touristes et travailleurs de jour. D’où le charme tenace qui émane de ses rues pavées.

Le pont de Nihonbashi symbolise encore les excès du développement urbain japonais depuis qu’il est coiffé par un bras de périphérique impersonnel, construit au moment des Jeux Olympiques de 1964. Les pouvoirs publics ont promis de libérer le ciel un jour. On finit toujours par s’entendre à Nihonbashi.

2019~ : L’ÈRE CCI

De Yotsuya à Nihonbashi

La CCI a changé d’ère un peu en avance : le 25 avril, une semaine avant que la troisième économie du monde entre dans l’ère Reiwa le 1e mai, votre Chambre emménageait avec l'aide de Santa fe Relocation Service dans ses nouveaux locaux de Nihonbashi, dans le coeur historique de Tokyo.
Nos membres connaissaient bien les locaux de Yotsuya, dans lesquels nous avions emménagé en août 1995, 24 ans plus tôt. Ceux qui ne se sont pas encore rendus à la nouvelle adresse ne seront pas déçus. La Chambre est désormais située derrière le nouveau complexe commercial Coredo, nichée dans une des plus vibrionnantes artères commerciales de la plus grande (et plus agréable, selon la plupart des classements internationaux) ville du monde. Elle occupe les deux premiers étages de l’immeuble YS, derrière le siège récemment inauguré du géant pharmaceutique Takeda, dirigé par le Français Christophe Weber.

De l'espace !

Le plus intéressant pour les membres est sans doute L’Espace@ccifj : une salle de 120 mètres carrés avec une capacité de 100 personnes, de plain-pied sur la rue, équipée du dernier cri de la technologie pour organiser toutes sortes d’événements - pour tous budgets : conférence de presse, séminaire, lancement de produit, séance de formation… La politique tarifaire de L’Espace@ccifj a été calculée pour être compétitive dans ce quartier exceptionnel, en particulier bien sûr envers les entreprises membres. La CCI entend servir ses membres et s’insérer dans la vie du quartier en faisant la promotion d’une identité française distincte. Ces locaux sont les nôtres. Les vôtres. N’hésitez pas à nous contacter ! 

Pour tout renseignement : k.bachtli(@)ccifj.or.jp

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin