Vie objective

Vie objective

TOSHIBA ACCÉLÈRE

TOSHIBA est en train de mettre au point l'algorithme le plus rapide du monde. Le conglomérat électronique estime que la formule qu'il est en train de développer sera dix fois plus rapide que les algorithmes les plus performants, et qu'elle pourra fonctionner sur les ordinateurs les plus ordinaires. Parmi les applications, Toshiba entrevoit par exemple la détermination des routes de livraison les plus rapides possible, ou encore le développement  de nouveaux médicaments.

TELEXISTENCE

Tout va trop vite. L'intelligence artificielle a déjà ses glorieux ancêtres. Au milieu des années 80, le professeur Susumu Tachi de l'université de Tokyo crée le concept de telexistence : la faculté pour des humains de manipuler à distance des robots qui leur restituent, au moyen de capteurs, casques vidéo et autres technologies, les sensations qu'ils éprouvent. Exemple : au lieu de prendre le soleil sur une plage d'Okinawa, y envoyer un robot à votre place, et restituer la chaleur et la lumière du soleil dans son bureau de Tokyo. Ou parcourir, telle une tortue de mer, les fonds marins du Pacifique en y envoyant un androïde. Le concept est désormais poursuivi par l'entreprise Telexistence, dont le président-fondateur est Susumu Tachi. L'an dernier l'entreprise a installé sur l'île d'Ogasawara son robot "H", à travers lequel un humain basé à 1000 kilomètres de là pouvait ressentir les émotions d'un vacancier comme s'il était sur place. « Votre cerveau doit croire que vous êtes là où se trouve le robot » explique Yuichiro Hikosaka, directeur des opérations de Telexistence. Malgré le dynamisme du secteur de l'intelligence artificielle, Yuichiro Hikosaka reconnaît que la route est longue avant que les robots remplacent les humains. « Chaque fois que je rentre dans un konbini et que je regarde la multitude de tâches que réalisent les employés, je me dis la même chose : l'homme, quelle machine parfaite ! »

IPS : NOUVELLE AVANCÉE

EN 2017, pour la première fois, une équipe de l'institut Riken emmenée par l'ophtalmologiste Masayo Takahashi avait transplanté des cellules de rétine obtenues à partir de cellules souches issues d'un donneur dans la rétine de cinq patients atteint de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). Deux ans après l'opération ces cellules, dites iPS, n'ont pas été rejetées par les patients. Une grande avancée scientifique, et un grand espoir : la précédente opération, menée en 2014, avait consisté à utiliser des cellules-souches venant du corps du patient. En utilisant des cellules souches prélevées sur des tiers, les chercheurs réduisent énormément les coûts et le temps de la procédure. Surtout l'équipe scientifique du Riken espère pouvoir constituer une banque de cellules iPS pour traiter différentes maladies.

TOYOTA VEND LA MÈCHE

Toyota rend public son portefeuille de 24.000 brevets sur le véhicule hybride. Le père de la Prius souhaite ainsi dynamiser ce secteur alors que l'automobile a entamé sa transition vers le tout-électrique. La Prius est une des rares voitures « propres » qui soit aussi financièrement rentable pour son constructeur. TOSHIBA ACCÉLÈRE TOSHIBA est en train de mettre au point l'algorithme le plus rapide du monde. Le conglomérat électronique estime que la formule qu'il est en train de développer sera dix fois plus rapide que les algorithmes les plus performants, et qu'elle pourra fonctionner sur les ordinateurs les plus ordinaires. Parmi les applications, Toshiba entrevoit par exemple la détermination des routes de livraison les plus rapides possible, ou encore le développement de nouveaux médicaments.

Vie objective

Vie objective

TOSHIBA ACCÉLÈRE

TOSHIBA est en train de mettre au point l'algorithme le plus rapide du monde. Le conglomérat électronique estime que la formule qu'il est en train de développer sera dix fois plus rapide que les algorithmes les plus performants, et qu'elle pourra fonctionner sur les ordinateurs les plus ordinaires. Parmi les applications, Toshiba entrevoit par exemple la détermination des routes de livraison les plus rapides possible, ou encore le développement  de nouveaux médicaments.

TELEXISTENCE

Tout va trop vite. L'intelligence artificielle a déjà ses glorieux ancêtres. Au milieu des années 80, le professeur Susumu Tachi de l'université de Tokyo crée le concept de telexistence : la faculté pour des humains de manipuler à distance des robots qui leur restituent, au moyen de capteurs, casques vidéo et autres technologies, les sensations qu'ils éprouvent. Exemple : au lieu de prendre le soleil sur une plage d'Okinawa, y envoyer un robot à votre place, et restituer la chaleur et la lumière du soleil dans son bureau de Tokyo. Ou parcourir, telle une tortue de mer, les fonds marins du Pacifique en y envoyant un androïde. Le concept est désormais poursuivi par l'entreprise Telexistence, dont le président-fondateur est Susumu Tachi. L'an dernier l'entreprise a installé sur l'île d'Ogasawara son robot "H", à travers lequel un humain basé à 1000 kilomètres de là pouvait ressentir les émotions d'un vacancier comme s'il était sur place. « Votre cerveau doit croire que vous êtes là où se trouve le robot » explique Yuichiro Hikosaka, directeur des opérations de Telexistence. Malgré le dynamisme du secteur de l'intelligence artificielle, Yuichiro Hikosaka reconnaît que la route est longue avant que les robots remplacent les humains. « Chaque fois que je rentre dans un konbini et que je regarde la multitude de tâches que réalisent les employés, je me dis la même chose : l'homme, quelle machine parfaite ! »

IPS : NOUVELLE AVANCÉE

EN 2017, pour la première fois, une équipe de l'institut Riken emmenée par l'ophtalmologiste Masayo Takahashi avait transplanté des cellules de rétine obtenues à partir de cellules souches issues d'un donneur dans la rétine de cinq patients atteint de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). Deux ans après l'opération ces cellules, dites iPS, n'ont pas été rejetées par les patients. Une grande avancée scientifique, et un grand espoir : la précédente opération, menée en 2014, avait consisté à utiliser des cellules-souches venant du corps du patient. En utilisant des cellules souches prélevées sur des tiers, les chercheurs réduisent énormément les coûts et le temps de la procédure. Surtout l'équipe scientifique du Riken espère pouvoir constituer une banque de cellules iPS pour traiter différentes maladies.

TOYOTA VEND LA MÈCHE

Toyota rend public son portefeuille de 24.000 brevets sur le véhicule hybride. Le père de la Prius souhaite ainsi dynamiser ce secteur alors que l'automobile a entamé sa transition vers le tout-électrique. La Prius est une des rares voitures « propres » qui soit aussi financièrement rentable pour son constructeur. TOSHIBA ACCÉLÈRE TOSHIBA est en train de mettre au point l'algorithme le plus rapide du monde. Le conglomérat électronique estime que la formule qu'il est en train de développer sera dix fois plus rapide que les algorithmes les plus performants, et qu'elle pourra fonctionner sur les ordinateurs les plus ordinaires. Parmi les applications, Toshiba entrevoit par exemple la détermination des routes de livraison les plus rapides possible, ou encore le développement de nouveaux médicaments.

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin