Vies des membres

Patrick Koller, directeur général de Faurecia

Investissement : L'appel du clairon

C’est l’investissement français de l’année au Japon. L’équipementier automobile Faurecia a annoncé la prise de contrôle de Clarion, spécialiste des systèmes de navigation dans l’automobile, cédé par son actionnaire principal Hitachi pour 141 milliards de yens (1,1 milliard d’euros). Faurecia se place ainsi comme un équipementier majeur dans l’électronique, l’intégration systèmes pour le cockpit, l’info-divertissement et la connectivité. « En outre, notre partenariat avec Hitachi Automotive Systems nous permettra de proposer aux constructeurs automobiles des solutions innovantes pour la conduite autonome » a précisé de Paris le directeur général de l’équipementier Patrick Koller. Faurecia se rapproche ainsi de manière spectaculaire de l’ensemble de l’activité automobile du conglomérat Hitachi, qui représente 11% de ses ventes.
« Les systèmes d’information embarquée développés par Clarion permettent aux véhicules de se connecter sur le cloud. Clarion développe aussi des technologies V2V (véhicule à véhicule) pour éviter les collisions. Il a un partenariat avec le géant logiciel Alphabet pour créer des solutions mondiales avec le système de reconnaissance vocale de Google et d’autres applications sur Android », expliquait dans une note de juin Amit Garg, qui couvre cette entreprise pour CLSA. Faurecia compte créer prochainement une nouvelle filiale au Japon, Faurecia Clarion Electronics Systems, forte de 9200 employés pour un chiffre d’affaires de plus de 2 milliards d’euros d’ici 2022.

Audit : EY fête les 15 ans de son french business center

En 2003, EY Japan ouvrait à Tokyo son French Business Center. Le célèbre cabinet d’audit financier et de conseil dispose d’une formidable assise au Japon, avec 13 sociétés-membres fortes de 7927 professionnels répartis dans 29 bureaux sur tout le territoire, de Sapporo à Naha. Mais la création de cette entité montrait son importance en France et son engagement pour la croissance des sociétés françaises, PMEs ou multinationales dans l’Archipel. Cette entité s’intègre dans le French Business Network d’EY, composé de 40 bureaux répartis dans 22 pays. Pari remporté : plus occupé que jamais, le French Business Center fête cette année son quinzième anniversaire. Non seulement il offre des services de très haut niveau, sur mesure, à ses clients français et européens grâce à une équipe de spécialistes français et japonais (audits de filiales japonaises de groupes français, conseil sur les investissements et les opérations au Japon, veille), mais il met aussi en liaison les entreprises japonaises actives en France avec le bureau japonais d’EY à Paris.

Urbain : MCDecaux continue sa route à Tokyo

Le géant de l’affichage publicitaire complète sa conquête de Tokyo : il vient de remporter la gestion des abribus du réseau Odakyu dans la capitale nippone pour une durée de vingt ans. Avec ce nouveau succès, les annonceurs clients de MCDecaux bénéficieront à terme de plus de 2000 faces publicitaires à Tokyo, en complément des presque 4300 faces déjà déployées dans 41 villes du pays.

Luxe : Fauchon à Nihonbashi

Le traiteur de luxe français Fauchon a ouvert une nouvelle enseigne en service permanent dans le quartier de Nihonbashi. Épicerie fine, boulangerie, pâtisserie et confiserie françaises vous y attendent. La célèbre enseigne plante ainsi son joli drapeau fuchsia dans un des quartiers les plus dynamiques, tant sur le plan des affaires que des loisirs, de la capitale du Japon.

Auto : un pneu beaucoup

Michelin, Softbank et Adlink ensemble sur les routes du Japon. Adlink, spécialiste taïwanais des solutions embarquées, a été sélectionné par Michelin et Softbank pour son système IoT de surveillance des pneus. Cette alliance technologique permet de contrôler à distance, d’un simple smartphone ou d’une tablette, la fiabilité et la sécurité des pneus. Il est particulièrement adapté aux entreprises de construction ou de gestion de flottes de véhicules. Et particulièrement adapté au Japon, explique Paul Perriniaux, directeur général de Nihon Michelin Tire : « Le Japon est confronté à des problèmes de réduction de la population active et de vieillissement de la société. Le manque de personnel dans les secteurs des transports, de la construction et de l’agriculture est particulièrement grave. L’amélioration de la productivité et la réduction de la charge de travail sont des sujets qu’il faut urgemment prendre en compte ».

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

France Japon Eco N° 157

Fermer